Histoires de sexe arabes Histoires de sexe mobiles

Le Maître des Poupées – Chapitre 2




Rappel, j’ai découvert un produit provoquant une paralysie totale des muscles permettant les mouvements, mais il exacerbe les sensations, le rendant inutile en application médicales. Ayant gagné beaucoup d’argent, je rachète le brevet et le perfectionne pour en faire un poupéifiant. Je transforme un adulte volontaire en poupée pour 24 heures. Ma première expérience se fait avec Sandrine, qui devient ma compagne et avec laquelle nous allons devenir le maître et la maîtresse des poupées.

Après une longue discussion, ma nouvelle compagne, Sandrine, ayant elle aussi beaucoup d’argent, nous avons décidé de nous acheter un terrain et de nous faire construire une habitation selon nos spécifications. Pour cela, nous allons chercher un grand terrain boisé de préférence et faire construire deux bâtiments, une résidence pour recevoir nos amis/familles et une maison de poupée au fond du terrain, non visible depuis la maison principale.

En attendant de trouver tout cela, nous avons commencé à chercher du monde pour nous aider. Ma compagne m’indique que Cédric, le gorille de la première fois où nous nous sommes rencontrés, est un soumis assez costaud, pas très cultivé et très endurant au lit, il pourrait nous servir. Elle a aussi dans ses contacts une ravissante infirmière soumise et sans emploi suite à une sombre histoire, Mélanie. Elle sera parfaite pour les injections et les soins d’hygiène des poupées. Le dernier sera un jeune homme bien membré et endurant qu’elle a rencontré et qui n’est pas exactement un soumis, mais qui ira très bien avec Cédric, il s’agit, de Hugo, un métis aussi brun que l’autre est blond.

Nous prenons contact avec eux et pour voir s’ils conviennent. La Maîtresse des Poupées décide de faire une journée spéciale. Elle a déjà profité de mon poupéifiant et elle décide que ce sera mon tour de ressentir les sensations endurées par nos futurs jouets. Je commence par refuser sa proposition. C’est au bout d’une semaine de grève du sexe que je me décide à lui dire oui. La soirée qui suit est un festival de jouissances et d’émission de sécrétions sexuelles dans la maison.

Arrive donc cette fameuse journée où nous allons faire le test de nos nouveaux assistants et moi de mon propre produit.

Nos trois assistants arrivent dans laprès-midi et nous leur avons installé des matelas dans la chambre damis. Mélanie est ravissante, elle commence par shabiller dune tenue dinfirmière sexy avant de vérifier que tout va bien chez moi. Elle me fait me déshabiller et inspecte mes parties et mes orifices, elle prend une tension et écoute mon cur. Finalement, elle me déclare apte à subir le test. Pendant ce temps-là, Sandrine prépare nos assistants hommes en leur présentant une tenue composée dun short et dun harnais en cuir.

Nous prenons ensuite un repas ensemble avant de préparer la suite des événements. Mélanie minstalle sur le lit de la chambre principale et me mets un garrot avant de minjecter le poupéifiant.

Au bout de quelques instants, je sens les premiers engourdissements dans mes mains et mes pieds. Je tente de parler et constate que ma langue aussi est figée. Ma chérie voyant mon état membrasse et commence à me caresser par-dessus mes vêtements. Je me retrouve rapidement paralysé et ne peux plus que regarder ce que fait ma compagne.

Voyant que je ne peux plus rien faire que la suivre des yeux, elle monte sur le lit et commence un striptease de toute beauté pendant que nos assistants restent en retrait. Une fois nue, Sandrine danse un peu devant moi. Ma queue est comprimée dans mon slip à men faire mal. Le poupéifiant augmentant les sensations, cest difficile comme situation et je gémis à la fois de douleur et de frustration. Elle descend du lit et sapproche de moi. Elle me caresse la joue et me dépose un baiser sur les lèvres avant de me dire à loreille :

— " Tu vas voir ce que peut faire une femme frustrée pour se venger. Tu te souviens, la première fois, tu as joué avec moi Je vais faire pareil et tu vas aimer, je le sais." Elle remonte sur le lit à quatre pattes et descend vers mon pantalon. Au passage, elle défait les boutons de ma chemise un par un avec ses dents. Une fois son visage à la hauteur de la bosse entre mes jambes, elle agite sa chatte luisante devant mon nez. Je voudrais sortir la langue et la lécher, mais je ne peux rien en faire, me faisant pousser un autre gémissement de frustration.

A ce moment-là Sandrine commence à défaire ma ceinture et ouvrir ma braguette. Elle dégage enfin ma queue de son carcan en demandant à Cédric de venir laider à soulever mon bassin. Une fois mon pantalon et mon slip enlevés, elle joue avec ma bite comme et la lèche comme une glace. Mon plaisir monte lentement mais sûrement quand soudain elle arrête et se relève, me tirant la langue de façon moqueuse. Avec laide de Cédric, elle menlève ma chemise et me met sur le côté. Je sens un produit froid sur mon anus et comprends quil sagit de lubrifiant quand je sens un plug contre ma rondelle. Ma chérie passe devant moi et recommence à me sucer pendant que jentends Mélanie demander comment elle doit faire entrer linstrument. Sandrine répond quelle la laisse libre de procéder comme elle veut, mais quil ne faut pas forcer, que jy prenne un maximum de plaisir. Je constate quil sagit dun plug un peu plus gros que les habituels avec lesquels nous jouons, quand il passe enfin mon muscle détendu grâce à la pipe que me prodigue ma chérie.

Une fois le plug bien au fond, je suis remis sur le dos et ma chérie me montre un bâillon boule. Elle sapproche de ma bouche et me lenfile en me souhaitant une bonne soirée. Elle, elle va samuser un peu avec Mélanie, Cédric et Hugo. Je pourrais profiter pour tout regarder sans pouvoir rien faire. Les deux garçons passent à ce moment-là sur le côté du lit et me tirent au bord avant de me prendre et de me porter sur une chaise. Je suis là, nu, la queue dressée, lanus rempli et la bouche bloquée par une boule, à regarder ma chérie nue avec deux hommes et une femme autour delle. Elle commence par rouler une pelle magistrale à Mélanie avant de lui ôter sa blouse dinfirmière et de commencer à lui caresser la poitrine. Pendant ce temps-là, Mélanie lui rend la pareille. Les deux hommes ont retiré leur harnais et leur short en cuir et regardent ces deux femmes se caresser en se branlant lentement.

Après un moment à sembrasser et à se caresser, les femmes se détachent lune de lautre. Sandrine murmure quelque chose à Mélanie en lui faisant un clin dil dans ma direction avec un sourire entendu. Mélanie acquiesce et elles commencent à sucer les deux hommes avec gourmandise. Je ne peux que supposer que Mélanie a une technique efficace car je vois Cédric, dont elle soccupe, se crisper rapidement. Mélanie ralenti sa pipe et peu de temps après, je vois Hugo prêt dexploser lui aussi, sous les caresses de langue de Sandrine. Les deux filles arrêtent leur pipe et dirigent les deux hommes vers moi. Elles les branlent rapidement et les font jouir en méclaboussant le torse de leur sperme. Ensuite, chacune dentre elles recueille la cyprine de lautre et elles men barbouillent le visage. Cédric et Hugo me reprennent et me déposent sur le lit pour la nuit. Chacun deux avant de quitter la chambre me gratifie dune courte pipe. Mélanie elle monte sur le lit, moffre sa chatte pour quelques allers et retours avant de se retirer à son tour. Ma chérie monte à son tour sur le lit, membrasse sur le front et sur la bite avant de me fermer les yeux et de me souhaiter une bonne nuit. Elle sallonge ensuite contre moi et se pelotonne avec la tête dans mon cou, me murmurant quelle maime et quelle est heureuse de vivre avec moi.

Je passe une nuit difficile avec ma douce collée à moi et les odeurs de sperme et de mouille qui mentourent. Dans la nuit, je suis réveillé par une sensation étrange. Je mets peu de temps à comprendre que cest ma chère Sandrine qui me chevauche. Elle semble prendre son pied, mais avec les yeux fermés, je ne peux rien voir. Je la sens qui se penche vers moi et me murmure :

— " Je nai pas pu résister à ta queue dressée si fièrement, il fallait que jen profite. Quelle est bonne mon amour ".

A peine a-t-elle fini de dire ces mots quelle jouit bruyamment entraînant ma propre jouissance. Elle saffale sur mon torse, membrasse encore une fois et sendort ainsi, ma queue à moitié dégonflée encore dans son abricot fourré.

Au matin, ma douce a glissé sur le côté du lit. Jai peu dormi, tout se bousculant dans ma tête.

Ma chérie se réveille et membrasse sur la joue avant de se lever et daller à la salle de bain faire un brin de toilette. Je lentends prendre une douche puis sortir. Elle appelle Cédric, Hugo et Mélanie pour quils soccupent de moi.

Une fois ma toilette faite par les soins de Mélanie, aidée dHugo et Cédric, et le plug remis en place entre mes fesses, je suis habillé. Ma tenue est constituée dun body string et porte-jarretelles, de bas avec des ballerines et dune robe de poupée ainsi que dun nud dans les cheveux. Toute ma tenue est du même bleu. Ma chérie rit de bon cur en me voyant ainsi habillé. Elle me dit quelle avait préparé cette surprise pour samuser mais que le résultat est bien au-delà de ses espérances. Elle ajoute un maquillage de poupée de porcelaine, visage bien blanc et couleurs sur les joues et les yeux.

Mélanie prend alors plusieurs photos de moi dans ma jolie tenue, alors que Cédric et Hugo me disposent de façons différentes sur les ordres de ma chérie.

Une fois les photos faites, ils vont prendre leur petit déjeuner, me laissant seul au salon, confortablement assis sur un fauteuil, avec à la télé un film des ébats de Mélanie, Hugo et Cédric au cours de la nuit passée.

Quand ma chérie me rejoint au salon, je sens le plug logé dans mon cul commencer à vibrer. Je croyais quils mavaient remis le même que celui de la nuit, mais ce nest pas le cas. Elle sourit devant mon regard surpris et vient sasseoir sur mes genoux pour membrasser. En se relevant elle me montre la commande du plug et augmente le rythme des vibrations.

— " Maintenant, me susurre-t-elle, nous allons voir combien de temps monsieur va tenir"

Disant cela, elle passe le vibreur en mode aléatoire. Les sensations sont terribles et ma queue comprimée dans le body gonfle autant quelle peut. Pendant ce temps, ma chérie met de la musique et commence à danser de façon lascive. Sa danse est sensuelle au possible et lexcitation ne fait quaugmenter quand elle débute un strip-tease de toute beauté. Je ne peux fermer les yeux pour tenter de faire redescendre la pression. Je gémis tant de la tension de ma bite gonflée à bloc, entretenue par le plug vibrant, que du spectacle que moffre ma douce. Soudain, tout sarrête, ma chérie a encore ses sous-vêtements et le plug cesse de vibrer. Elle se penche vers moi et après un rapide baiser me dit :

— " Tut tut tut, pas encore lheure de lorgasme, ma jolie poupée."

A ce moment-là entrent Hugo, Cédric et Mélanie. A eux trois, je suis vite débarrassé de la robe de poupée. Mais ils me laissent mes sous-vêtements et mes ballerines. Nouvelle séance de photos dans différentes poses et la matinée se termine. Pendant leur repas de midi, je suis à nouveau installé sur le fauteuil et devant le film de la nuit passée. Ils y ont ajouté des passages du strip-tease de ma belle Sandrine et le tout passe en boucle. Le plug reste immobile dans mon fondement. Heureusement, sinon je naurais pas tenu longtemps. Jai le temps de visionner 2 fois le film presque en entier avant le retour des 4 compères. A lentrée de ma douce toute souriante dans le salon, les vibrations reprennent dans mon fondement. Elle est toujours vêtue uniquement de ses sous-vêtements. Cédric et Hugo ont remis leur short et leur harnais en cuir sous lesquels se dessinent les bosses de leurs sexes en érection. Mélanie, elle, a revêtu un body blanc avec une croix rouge, des bas blancs, marqués de petites croix rouges et un petit serre-tête avec une croix rouge devant.

Cette dernière en entrant me regarde dun air gourmand et demande :

— " Madame, puis-je moccuper de votre poupée ? Elle ma lair de désirer quelque-chose."

Sandrine me regarde, sinstalle dans un fauteuil et lui répond :

— " Daccord, mais sans les mains, uniquement ta bouche."

A quoi Mélanie sapproche en se pourléchant les babines comme un carnivore devant un bon steak bien saignant. Elle sagenouille entre mes jambes et commence à lécher la bosse que forme mon sexe sous le body. Elle remonte quelques fois le long de ma hampe avant de plonger entre mes cuisses pour tenter douvrir les pressions fermant lentre-jambe. Les frottements combinés à lexcitation des vibrations du plug, avec lequel joue ma belle, font que je gémis de plus en plus. La fin est proche, je le sens. Un petit cri de joie succède au claquement des pressions entre mes jambes et Mélanie remonte avec le tissu entre les dents, découvrant mon sexe en entier. Elle lâche le tissu et plonge sur mon sexe comme une goulue privée de sa gourmandise depuis des jours. Les vibrations du plug sont à leur maximum et je vois du coin de lil ma chérie jouer avec les sexes bandés de Cédric et dHugo. Mélanie, experte en pipe, se régale de ma bite en alternant des gorges profondes et des léchouilles.

En quelques minutes, je ne peux me retenir et, poussant un gémissement à fendre lâme, je me lâche dans la bouche de Mélanie. Sandrine sapproche alors et embrasse Mélanie pour partager ma semence. Les vibrations du plug cessent peu de temps après et je suis emmené par Cédric et Hugo dans la salle de bain pour un nettoyage complet par Mélanie.

Je passe la fin de la journée allongé sur le lit, toujours habillé en bleu et maquillé comme une poupée de porcelaine, avec à nouveau le plug vibrant dans mon cul. Ma chérie joue avec lintensité des vibrations en me regardant et mécoutant gémir.

Quand le produit commence à ne plus faire effet, ma chérie sapproche de moi, enlève son string et me demande de la lécher. Ma langue pouvant bouger, je mexécute avec plaisir. Petit à petit, je sens le reste de mon corps se détendre et les mouvements redeviennent possibles. Jattrape le cul de ma chérie et plaque ses lèvres intimes sur ma bouche pour les lui dévorer et boire son jus avec délectation. Je porte ma chérie au sommet du bonheur avant de nous redresser. Je lembrasse avec passion et lui dit que jai faim. Ce qui la fait bien rire. Sans prendre la peine de me changer, je me lève du lit et aide ma chérie à se lever. Elle attrape son string et une de mes chemises et enfile le tout. Ensuite, nous nous dirigeons vers la cuisine où nous attendent Mélanie, Cédric et Hugo. Le repas est prêt et nous le mangeons en discutant des dernières 24 heures.

Le soir venu, Mélanie, Cédric et Hugo rentrent chez eux. Quant à Sandrine et moi, nous faisons lamour avec passion avant de passer une bonne nuit.

Quelques temps plus tard, après avoir trouvé le terrain que nous cherchions et commencé à faire construire les deux maisons, nous décidons de nous marier et fixons une date.

Dans quelques semaines, nous pourrons ouvrir officiellement notre maison de poupées.

Related posts

Duchesse et catin – Chapitre 3

historiesexe

Lena et moi … – Chapitre 2

historiesexe

Un amant pas comme les autres. – Chapitre 1

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .