Histoires de sexe noir Histoires de sexe travesti

Mme André et son fils – Chapitre 2




Quelques jours plus tard, en ce mois de juin, la chaleur n’a pas diminué. Dans la tête de Kevin non plus : il continue d’espionner sa mère tous les après midi dans le jardin ce qui le met dans des états d’échauffement avancé…

Bien certaine d’être seule, sans voisins à l’horizon, c’est directement à poil que Mme André sort dans le jardin et s’installe sur sa chaise longue.

Elle adore ça, bronzer nue. Lorsque le soleil chauffe trop, pour se rafraîchir, elle prend un brumisateur et asperge sa grosse poitrine d’un agréable nuage d’eau fraîche. L’eau coule doucement sur son ventre, vers son entre jambe…Elle l’étale sur les poils blonds de sa chatte, passe les doigts sur sa vulve…Quelle agréable sensation !

Tout ceci excite bien Mme André. Alors elle attrape un sac qui contient plusieurs légumes variés dont les formes phalliques lui promettent de passer un agréable moment. Elle préfère les courgettes, mais aime bien aussi les carottes, plus petites et plus maniables. D’habitude, elle passe un moment à les tourner dans sa chatte, tous les sens pour profiter au maximum de son plaisir. Et puis, l’avantage avec les carottes, c’est que Mme André aime bien les croquer crues, toutes dégoulinantes de sa propre cyprine…Elle aime bien le goût que ça a…

En temps normal, Kevin, caché derrière sa fenêtre de sa chambre ne perd rien du spectacle. Il aime bien aussi quand sa mère joue avec les carottes, car il adore les voir disparaître entièrement dans sa chatte, pour réapparaître comme par miracle quelques instants après….

Mais ce jour là, hélas, Kevin connait très précisément le contenu du bac à légume du frigo : Il est vide. Kevin le sait. Que va faire sa mère ?

Mme André est déçue. En ouvrant le frigo, elle réalise qu’elle a oublié de faire les courses. Elle a vraiment pris goût à ses petites séances de bronzette au soleil, où elle s’enfile tous ces beaux légumes…Elle cherche dans toute la cuisine mais ne trouve qu’une banane déjà bien mure.

"Bon ça fera bien l’affaire… " Conclut elle…

Retournée sur sa chaise longue, elle enlève la peau de la banane, écarte les jambes et commence à s’introduire le fruit. "mmh c’est délicieux ! " se réjouit elle… La banane est entièrement dans sa chatte lorsque… le drame ! … La banane, trop mure se détache en plusieurs morceaux… Mme André en est réduite à retirer les morceaux un par un…

Kevin, toujours planqué derrière la fenêtre de sa chambre, n’en peut plus d’excitation. Voir sa mère trifouiller dans sa chatte pour retirer la banane le met dans un état de folie avancée…

Mme André dépitée, regarde tristement les morceaux de cette foutue banane qui ne lui sert plus à rien…Elle les avale rapidement, histoire de pas gâcher…Mais sa chatte humide demande à recevoir une autre pitance.

Elle essaie de se masturber, se titiller le clito, mais c’est pas pareil… Maintenant qu’elle est excitée, il lui faut un gros truc dans la chatte… Comment faire ? Se rhabiller ? aller acheter une bonne courgette au supermarché du coin ? Non… trop compliqué…

Mme André désespère. Si elle ne se retenait pas, encore un peu elle miaulerait d’envie comme une chatte en chaleur…

C’est là qu’elle voit la porte du jardin s’ouvrir. A sa grande surprise, quelques mètres devant elle, elle aperçoit… une queue !!! Une belle queue droite, dure, bien tendue !!

Mme André exulte : "que c’est beau ! C’est ça qu’il me faut ! "

Le corps de ce pénis en érection est de bonne taille, harmonieux, le gland bien rond, gorgé de désir. Immédiatement Mme André a envie de le prendre en elle.

Il se trouve que le porteur de ce bel organe, c’est son fils Kevin…Derrière sa fenêtre, il a craqué… Il avait trop envie. Alors il a tenté le tout pour le tout…

Il a bien compris que sa mère était dans un état d’excitation aussi important que lui. Avec un peu de chance, elle ne résisterait pas… Alors il a décidé de sortir comme ça, à poil, en pleine érection…

Mme André voit bien que c’est Kevin, mais ce qu’elle voit d’abord, c’est sa queue…Elle voudrait protester contre l’intrusion de son fils dans l’intimité de son jardin, le rabrouer, lui ordonner de s’en aller, mais les mots restent bloqués dans sa gorge.

"Mon dieu, quelle belle queue !!"

Il avance vers elle.

Mme André voudrait se lever, s’en aller, mais n’arrive pas à bouger d’un pouce. Elle est fascinée par cet organe érigé, droit, qui vient vers elle comme attiré par une puissance magnétique. Elle sent son vagin se contracter de désir. Kevin s’approche encore.

"Mon dieu, je suis folle ! Je ne peux pas faire ça ! "

Elle s’en veut de ne pas résister et d’avoir oublié d’acheter des légumes. Elle se serait tranquillement satisfaite elle même. Mais là, elle sent que les choses lui échappent… Elle est tellement excitée qu’elle est prête à n’importe quoi pour assouvir son besoin sexuel. C’est comme une drogue…

Kevin s’est avancé et a passé une jambe de part et d’autre au dessus de la chaise longue de sa mère. Il est au dessus d’elle. Mme André, effarée, les yeux grands ouverts, n’arrive pas à quitter sa queue du regard. Elle attend la suite des événements. Elle sent son fils au dessus d’elle mais ne veut pas le voir. Elle attend sa queue…

Kevin fléchit les jambes, descend son bassin, oriente son sexe vers l’entre jambe légèrement écarté de sa mère. Il est à quelques centimètres de sa vulve . Il s’approche, la touche. Kevin écarte sans ménagement les jambes de sa mère…

Mme André sent la queue qui la pénètre… Elle culpabilise, mais elle est trop excitée, elle a trop besoin de cette queue à ce moment là pour résister…

"Mon Dieu c’est vraiment bon…Mmh elle est au fond ! … C’est aussi bon qu’une courgette…non… c’est meilleur, largement meilleur ! "…

La queue reste un moment au fond d’elle, puis se met à remuer tout doucement. Mme André garde les yeux fermés, mais elle la sent bien aller et venir en elle. …"Ha ! je suis folle…mais c’est vraiment bon ! ".

Contrairement à une carotte, pas besoin de s’en occuper, de se concentrer sur la manipulation : la queue fait tout toute seule, bouge toute seule. Elle sait bien sûr qu’au bout de cette bite, il y a son fils et que c’est lui qui gère l’affaire (plutôt bien, d’ailleurs). Mais elle préfère l’oublier, ne penser qu’à sa bite.

Elle en avait tellement besoin, se faire prendre ! Il faut dire que si elle en est venue aux légumes, c’est que son gros mari n’a jamais été vraiment habile en matière de sexe…La bouffe et ses match de foot à la télé, c’est tout ce qu’il aime, ça fait des mois qu’il ne l’a plus touchée…Et puis de toute façon, il bande mou…

Alors une vraie bonne queue, bien dure, Mme André ne pensait plus en goûter une de si tôt…Cette queue providentielle, c’est tellement bon !

En plus, Mme André trouve très pratique de pouvoir en même temps se caresser le clitoris pendant que Kevin remue délicieusement en elle.

Ca aussi, avec les légumes c’est difficile, c’est soit l’un soit l’autre. Là c’est les deux en même temps.

Mme André est tellement reconnaissante, qu’elle ressent le besoin impérieux de la sucer. Elle se retire et descend prendre cette bite providentielle dans la bouche. Elle est si bonne ! Elle adore ! Elle est si belle, si dure !

Puis elle se la remet dans la chatte. Elle en veut, encore et encore !

La jouissance ne tarde pas à arriver. Tout son corps se met à trembler frénétiquement, le plaisir l’inonde….Mme André est ravie. "ho oui, quel plaisir ! "…Elle jouit… C’est tellement meilleur qu’avec les légumes !

Lorsque quelques minutes après, toute groggy, elle ouvre les yeux, il n’y a plus personne. Kevin, après avoir joui lui aussi, s’est vite éclipsé dans sa chambre. Il a un peu honte quand même. C’est sa mère qu’il vient de baiser, quand même !

Mme André sent le sperme de son fils couler entre ses jambes. Elle en recueille un peu sur les doigts, le goûte. "Mmh pas mal, il a bon goût ! … ". Elle s’imagine l’utiliser pour assaisonner une prochaine salade, ou alors pour des aubergines farcies…Cette idée la fait sourire.

Puis elle se rhabille, range un peu ses affaires, et retourne dans la maison. Elle est vraiment de bonne humeur. Un peu de ménage, une petite douche, puis c’est l’heure du repas…

Toute la famille est là. Kevin est là aussi, tout penaud, qui n’ose pas la regarder. Mais il a l’air détendu. Normal, avec les couilles vides ! Ca amuse Mme André. Elle regarde vers son entre jambe. Avec son short trop large, c’est impossible de voir qu’il a une si belle queue…

Le repas se passe bien. Monsieur André est content. Pour la première fois depuis des semaines, il n’y a pas de légumes au menu, mais un bon steak frites. Ca tombe bien, c’est son plat préféré.

Mme André aussi est contente, car franchement elle aussi commençait à en avoir marre de devoir cuisiner tous ces légumes. Mais elle n’en a plus besoin car dorénavant elle sait qu’elle peut compter sur le beau poireau plein de vie et d’énergie de son fils… C’est quand même mieux !

Related posts

Sandra à la piscine – Chapitre 1

historiesexe

Une bonne baise dans sa Benz – Chapitre 1

historiesexe

ma soeur agressée – Chapitre 1

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .