Histoires de sexe Histoires gays

Les histoires de Fanny – Chapitre 1




Fanny, 17 ans, vit avec son père Antoine et son frère Axel de 2 ans son aîné. Ses parents ont divorcé et sa mère vit avec un autre homme quelle et son frère napprécient pas beaucoup. Cest lanniversaire dAntoine. Fanny se retrouve toute seule avec son père à table, son frère étant parti se coucher, il a eu un match de rugby laprès-midi et est crevé. Antoine sort du champagne et du bon vin pour fêter son année de plus. Le repas terminé, ils se retrouvent tout deux devant la télé, zappent, puis, ne trouvant rien dintéressant, éteigne lappareil et se mettent à discuter. La discussion tourne vite autour du copain de Fanny, Marc. Les effets de lalcool se faisant sentir, la jeune fille en dévoile plus quà lordinaire, nhésitant pas à raconter quelques épisodes à son père. Ce dernier nen perds pas une miette, a vite fait de simaginer la scène de sa fille se faisant prendre par son petit ami, et ce qui devait arriver arriva, une bosse dans son pantalon se forma. Cela néchappa pas à sa fille qui le lui fit remarquer, et en plaisanta. Elle était vêtue dune jupe courte légèrement fendue et dun petit blanc décolleté dans lequel son père plongeait le regard lorsquelle se penchait.

— Alors, gros vicieux, ce que jte raconte te fait de leffet ? Cest imaginer ta fille nue qui tinspire ?

— Bah, euh, cest vrai que tu es magnifique ma chérie, répondit-il, gêné.

— Bon aller, sors-la, tu vas pas la laisser dans cet état là, coincée sous le jean, dit Fanny, ne se reconnaissant pas dans ces paroles

-Que Bon daccord. Ça te gêne pas si jme branle ?

— Nan vas-y, jen ai déjà vu dautres.

— Dis-moi ma chérie, tu sais que cest mon anniversaire ? Tu voudrais pas me faire un petit striptease, en cadeau ? Ça fait si longtemps que je nai pas vu de corps de femme, depuis que ta mère est partie, tu sais

— Hum Cest bien parce que cest ton anniversaire ! Toi, tas de la chance que jsois bourrée ! Mais je garde mes sous-vêtements !

Antoine est aux anges, mais s’enhardit et en réclame un peu plus.

— Tu pourrais me branler sil te plaît ? Aller juste un peu, tas vu dans quel état tu mas mis ! Tu peux quand même pas me refuser ça

Après une hésitation, Fanny se laisse convaincre et vient sasseoir à côté de son père, et commence à prendre son sexe en main.

— Hum, dis moi, ma p’tite fille a de la pratique, tu fais ça bien

Fanny lui adresse un sourire complice. Après quelques minutes de ce traitement, Antoine se redresse, enlève son pantalon, se recale dans le canapé, écarte les jambes et dit à sa fille :

— Aller, viens là, il faut finir ce que tu as commencé ! Viens me sucer !

Fanny se place entre les jambes de son père, et commence timidement à lécher sa pine.

— Aller, petite salope, jsuis sûr que tu sais faire mieux ! Prends-la bien au fond de ta gorge !

Antoine attrape la tête de Fanny et commence à se branler dans la bouche de sa fille.

— Hum, ta bouche est si bonne ! Hum oui comme ça ! Continue ! Ah je viens !

Il explosa dans la bouche de sa fille, qui en recracha une partie.

— Nan, taurais pu éviter !

— Excuse-moi, je ne me suis pas contrôlé.

— Avec ça, tu bandes toujours Hey ! Tes mains sont bien baladeuses dis-moi !

— Faut me comprendre, tu es si belle, et ta poitrine, elle est si attirante Aller laisse moi juste dégrafer ton soutien-gorge

Fanny ne répondit pas, mais se laissa faire, les caresses de son père sont si agréables Ses doigts titillent ses tétons. Elle sent la chaleur monter en elle. Hum, il y met la langue ! Son autre main caresse lintérieur de ses cuisses, se rapprochant inexorablement de son pubis. Ses doigts passent au dessus du tissu, puis lécartent. Ses caresses sont de plus en plus appuyées, puis il rentre un doigt.

— Hum, nan, sil te plaît, gémit-elle.

— Si. Tu mas fait jouir, à moi de te rendre la pareille.

— Ok, mais juste tes doigts.

— Regarde moi ça comme tes toute mouillée.

Il écarte encore plus les jambes de sa fille, puis descend lentement sa langue sur son corps jusquà arriver sur son sexe épilé. A lui de la lécher ! Fanny nen peut plus, elle crie sa jouissance.

Encore un peu secouée par son orgasme, elle ne sent pas son père se déplacer et lui tirer les fesses au bord du canapé.

— Ah, tu mas trop excité, tant pis pour toi ! Il positionna son gland devant la chatte de sa fille, et senfonça dun coup. Fanny étouffa un cri.

— Nan !

— Oh si ma belle, tu vas voir comment jvais te défoncer ! Hum, tes si bonne ! dit-il en accélérant ses va et vient. Fanny tente déchapper à son père, mais il la tient fermement et la bourre sauvagement.

— Ooh oui ! Je viens ! râla-t-il. Il sortit son sexe du fourreau brûlant de sa fille et aspergea les seins de cette dernière de son foutre. Il sen alla ensuite prendre une douche et se coucher, laissant Fanny pleurer en silence, la poitrine pleine du sperme de son père.

— Joyeux anniversaire papa, lâcha-t-elle entre deux sanglots, lorsquelle entendit leau de la douche couler.

Elle attendit que son père soit couché pour aller se nettoyer rapidement et sendormir dans son lit, la tête pleine de pensées et lentre-jambes endolori.

Related posts

MOCHE – Chapitre 1

historiesexe

Ma mère est une bourgeoise sacrément cochonne – Chapitre 2

historiesexe

La falaise – Chapitre 1

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .