Tu es là divine et coquine comme toujours…

Mini short qui moule ton postérieur de manière affriolante, top très court… Tu es dans la cuisine où tu vas bientôt commencer la préparation du repas et tu es seule….

Tu lèves les bras pour saisir un plat dans l’armoire au-dessus du plan de travail… Soudain, tu sens un contact sur ton ventre bien ferme.. Ta respiration s’arrête, tu crois que ton coeur aussi…. La frayeur pourrait se lire sur ton visage….

Le contact s’accentue, ce sont des mains…. chaudes, fermes et douces…. Elles remontent lentement en caressant chaque centimètre de ta peau. Toutes peurs te quittent, tu sais que ces mains ne te veulent que du bien.

Les doigts se doux et voltigent sur ta peau, ta respiration s’emballe… tu sens des picotements envahir le haut de ton corps, tu sens le tissu se tendre lorsque se hérissent ces monts de chair que représente ta poitrine….

Le tissu est doux, la pression agréable, ces doigts ressemblent à des fourmis, tu t’abandonnes à leurs caresses… Que c’est bon, tu penses à moi ton mari qui suit là en train de te prodiguer ces caresses avec tendresse…..

Tu fermes les yeux, tu laisses tes sensations te pénétrer de fond en comble, ta poitrine se lève de plus en plus souvent, la caresse du tissu accentue ces caresses qui t’embrument l’esprit…

Les doigts remontent encore, se glissent sous le top, approchent de la naissance de cette poitrine devenue encore plus ferme, les bouts hérissés comme des lances… Tu sens un corps qui vient contre toi, un torse prend appui sur ton dos…

Ces mains agiles grignotent centimètre après centimètre ta poitrine, tes seins gonflés d’envie attendent impatiemment que tu les prennent, les emprisonnent, les enserrent… Les picotements s’emparent de ton corps tout entier, sans quitter ta poitrine, les voilà qui descendent vers ton ventre…

Deux doigts se referment sur tes tétons, déclenchant en toi une onde de plaisir qui te fais pousser un petit cri…. nouveau pincement, nouveau cri… tu aimes, l’excitation qui t’envahit est divine…

Les picotements ont dépassés ton ventre, ils s’attaquent à ton trésor, ce puits d’amour où tu perçois déjà un sentiment de plaisir, la chaleur d’abord, la moîteur et enfin un chaude humidité… Ta toison s’humecte, ton short te gêne, tu fais sauter le bouton, défais la fermeture éclair et voilà ton short qui glisse le long de tes jambes…

Comme toujours, pas de culotte, juste ce fin duvet que tu soignes avec attention. Le contact de nos corps en fait que t’enflammer davantage… Une nouvelle pincette, nouveau cri, des lèvres chaudes s’emparent de ton cou alors que ces mains glissent vers ton ventre, te faisant frémir à chaque avancée….

Ton corps tremble, tes jambes semblent faiblir, tu te laisses aller, ces mains t’attirent vers la table de la cuisine, tu te penses sur elle, ce corps chaud est toujours derrière toi, ces mains sont sur ton ventre, tu sens couler le long de tes jambes, cet elixir de bonheur, ta tête repose sur la table, tes seins s’écrasent aussi dessus, ces lèvres chaudes abandonnent ton cou…

Glissent le long de ton dos, alors que les mains quittent ton ventre et prennent le chemin de ton entrejambe… immédiatement, sans plus de sollicitation, tu les écartent, ce bouton de plaisir déjà enfler par l’envie vient se montrer, les lèvres chaudes et douces viennent de se faire remplacer par une langue douce et légèrement rapeuse…

Ton corps s’agite de soubresauts…. Le plaisir s’amplifie… des doigts s’approchent de ton antre d’amour, de ce puit magique où la source de ton bonheur s’épanouit encore davantage…

Cette langue, cette langue, elle te rend folle, elle quitte le bas du dos, s’aventure dans cette fente douce et très peu explorée… Tes mains viennent à son secours, tu empoignes ces monticules de chair ferme et les écartes, faisant de cette fente, un ravin où apparaît un petit orifice tout mignon…

Tellement mignon que la langue se dirige droit sur lui, arrivé à l’orée, elle ralentit, te laissant le temps de prendre plaisir à ce contact rare mais tellement bon….. Tes mains écartent davantage tes fesses, sans nécessité mais l’excitation est telle que tu voudrais t’offrir plus encore…

Ta poitrine se frotte sur la table, les bouts de plus en plus sensible t’offrent des ondes de plaisir et de douleur, tes sensations sont mitigées mais le plaisir est plus fort, tu t’agites de nouveau, le plaisir est de nouveau là…

Cette langue est bonne, elle contourne l’orifice qui souhaitait tant l’accueillir, les mains sont à l’orée de ton puits d’amour, tu sens couler une nouvelle vague de cet elixir de plaisir…

La tension est forte qui des mains ou de la langue vont te pénétrer le premier??? Les doigts s’infiltrent dans cette forêt toute trempée, la langue a à peine effleuré l’entrée de ta grotte qu’elle remonte vers ce trou violacé, tes mains s’emparent de nouveau de tes fesses, les écartent….hhhmmm

Prenez-moi, prenez-moi, t’entends-tu hurler à ces mains, à cette langue, tu sens l’orgasme qui t’envahit…. Ton esprit ne tient plus compte de rien, les signaux sont trop fort….

Soudain, trois doigts s’engouffrent dans ta grotte d’amour alors qu’au même instant, la langue s’enfourne dans ton petit trou, l’instant est trop fort, trop violent, ton hurlement de jouissance pourrait réveiller un mort…..

Ta tête explose, tout ton corps s’est embrassé, ton coeur vient d’exploser…. C’est trop bon, tu cries encore, chaque mouvement des doigts, de la langue t’arrache un orgasme…. tu ne sais plus où tu es, ce que tu fais….

Le plaisir, rien que lui est au rendez-vous…. ta grotte d’amour se noie sous les torrents de ton plaisir, tout n’est plus que plaisir…..

plus rien d’autre n’existe….

Le bonheur avec un grand B….hhhhaaaaaaahhhhhhhh

Tu t’écroules sur la table, vidée de toute ton énergie mais béate de bonheur et de jouissance……..

Une seconde, une minute, une heure, tu ne saurais dire depuis combien de temps tu es là à profiter de ta jouissance….

Enfin et à contre coeur, tu ouvres les yeux et revient sur terre…. Surprise, ce n’est pas ton mari mais c’est…. Paul????? Comment est-il là????

Related posts

Si tu souffles toutes les bougies, fais un voeux. – Chapitre 1

historiesexe

Evolutions – Chapitre 14

historiesexe

Hélène – Chapitre 17

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .