Histoires de sexe lesbiennes Histoires gays Histoires tabous

Annick, ma soeur et moi – Chapitre 1




J’avais acheté un duplex avec ma soeur dans un quartier tranquille. Un soir, alors que son copain était parti en voyage d’affaire, et qu’elle me pensait parti pour le week-end, elle reçut un homme. Ma surprise fut grande quand, montant les escaliers pour me rendre à mon appart, je vis ma soeur faire l’amour avec ce mec que je ne connaissais pas.

L’escalier donnait directement sur la fenêtre de sa chambre et, un court instant, pendant qu’elle se faisait prendre par son amant, nos yeux se sont croisés. Elle avait les jambes autour du cou du gars. Je restais immobile durant quelques instant, et intimidé je filais directement chez moi.

Le lendemain matin on frappe à la porte, c’est Julie, ma soeur qui vient me rendre visite. Gênée, elle m’explique que c’était un copain de travail et que c’était la première fois qu’elle trompait Rémi. Elle ferait n’importe quoi pour que je garde le silence sur sa baise d’un soir.

Après mure réflexion je lui dit que si elle m’arrange une soirée avec Annick, sa meilleure amie, je saurai garder le secret.

Elle refuse dans un premier temps, mais comprenant où est son intérêt, elle accepte.

J’ai le béguin pour Annick depuis pas mal d’années. Mais elle ne semble pas intéressée. Une chance s’offre à moi.

Le soir suivant Julie rentre accompagnée d’Annick. J’ai préparé des pâtes et quelques bouteilles de rouge pour agrémenter le repas. Le souper se passe bien , nous discutons de tout ou de rien, jusqu’a ce que le sujet glisse sur le sexe. A ma stupéfaction, Annick avoue en pincer pour moi. Je lui dit que moi c’est depuis la primaire que je rêve à elle. Je me rapproche d’Annick. Julie voyant la manoeuvre, prétexte la fatigue et nous laisse seuls.

Tout s’enchaîne, nous voilà dans ma chambre à nous embrasser comme des adolescents. 5 minutes plus tard nous sommes complètement nus. Elle est assise sur moi pendant que je lui suce le bout des seins. Elle attrape mon pénis et se caresse le clito avec. L’excitation monte. Je couche Annick sur le dos, lui remonte les deux jambes et la pénètre profondément, lui arrachant des cris de plaisir..

Julie, de sa chambre, entend nos ébats. Elle se masturbe lentement…. la tentation est trop forte… elle vient cogner à ma porte.

— ? On vous entend baiser de chez moi, c’est trop tentant… laissez moi entrer ! ?

Un peu assommé par sa demande je lui fais signe d’entrer. elle file directement sur le lit où Annick m’attend, nue. Nullement surprise, celle ci lui lance un grand sourire.

Je pige assez vite ce que cela signifie lorsque je vois Julie se déshabiller. Ni une, ni deux, elles se retrouvent en 69. Les voir se donner plaisir amplifie mon excitation. Je grimpe sur le lit, glisse ma queue entre les fesses de Julie et me masturbe.

Elles jouirent en même temps. Je n’en pouvais plus… J’ai pénétré d’un grand coup le vagin de Julie. Elle arrête de sucer Annick et proteste :

— ? Mais arrête ! tu fourres ta propre soeur ?

Mais je ne l’entends pas de cette oreille. Je la bourre à grand coups de queue. Elle s’abandonne et se remet à sucer Annick. C’est ensemble que nous avons jouis.

Nous récupérons un moment. C’est Annick qui nous sort de notre léthargie. Se plaignant de n’avoir pu goûter à ma queue elle se met à me sucer en me massant les couilles. Je bande aussi sec.

C’est à ce moment qu’on sonne à la porte. Je vais ouvrir. C’est le copain de bureau qui avait baisé ma soeur la veille.

— ? Salut, Julie serait-elle chez vous par hasard ? me demande t’il, surpris de me voir nu et en érection.

—  ? Elle est dans la chambre, entre ?

Il entre en hésitant et me suit. Julie et Annick sont occupées à se doigter tout en s’embrassant.

Je retourne vers elles laissant le gars en plan. Je prends Annick par les cheveux et lui met ma queue dans la bouche.

— ? Suce ! ?

Elle s’exécute avec plaisir. Julie pour sa part continue à la masturber à 3 doigts.

Au bord de l’éjaculation, je prends Annick, la mets à 4 pattes et la pénètre d’un coup violent. Je la laboure comme un forcené. Elle lance des mots obscène.

Julie vient vers moi et m’embrasse. A ce stade, j’éjacule dans la chatte d’Annick pendant qu’un orgasme la secoue.

Toujours sous le choc de la surprise, le pauvre gars laissé seul prend la porte en nous traitant de dépravés et d’obsédés.

Cet incident nous a redonné goût. Je suis assis sur la chaise de la chambre et Annick vient s’asseoir sur moi. Je pose ma bite à l’entrée de son anus et elle s’empale sur ma queue. Pendant que je la pénètre, elle crie qu’elle aime ça ! Julie dans son coin se masturbe.

Je continue à enculer Annick qui jouit, laissant échapper des jets de cyprine qui m’inondent le torse. Je jouis à mon tour dans le cul d’Annick. Nous avons passé une soirée fort agréable.

Un peu plus tard, nous nous sommes masturbés ensemble devant un film X.

[email protected]

Related posts

Ma révelation – Chapitre 1

historiesexe

Ma maîtresse, ma belle-soeur – Chapitre 29

historiesexe

Premiers plaisirs anaux – Chapitre 1

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .