Histoires de tromper Histoires érotiques couples amateurs

Ma maîtresse, ma belle-soeur – Chapitre 27




La soirée se termine calmement… On s’endort tous les trois, Lili à ma droite, Brigitte à ma gauche. 8h30. Le réveil est des plus agréables. Une bise sur chaque joues… Et un petit déjeuner préparé en terrasse. Avant tout, une douche, puis petit déjeuner. Brigitte et Lili m’apprennent qu’elles vont faire des courses et me rappellent ma promesse faite à Mathilde la veille. Elles vont se préparer, moi je rejoint Mathilde, qui m’attend… Après une bise chaste, elle me dit que l’on va prendre sa voiture. On roule et on arrive très vite sur le "parking" de la crique. L’endroit et vide. Mathilde, habituée du naturisme, est vite à poil. Elle m’invite à aller se baigner avec elle. Ce que j’accepte volontiers. Elle me fait des compliments sur MM, Lili, Brigitte et Jo.

M- et moi ???

Ma- oui, Vous aussi. Hihihi….

Je la tire vers moi et l’embrasse fougueusement. Elle ferme les yeux et ses seins, qui se trouvent à quelques centimètres de mon torse, pointent fièrement. Elle trésaille quand elle sent mon sexe se dresser entre ses jambes. Elles s’abandonne à mon baiser et à mes caresses données à sa chatte par me queue.

Ma- J’ai envie de toi… Mais pas ici…non !!!

Trop tard, mon sexe est déjà à l’entrée de sa vulve. Je prend ses jambes, les écarte et la laisse retomber jusqu’à ce qu’elle vienne en butée sur mon ventre. Elle me regarde avec envie.

Ma- Non, pas ici, on va dans ma voiture, allez, Tomy, s’il te plait….

Cédant à ses supplications, on sort de l’eau, ramasse nos affaires et on se dirige vers la voiture. Elle ouvre le grand coffre. Ni tenant plus, je l’a prend debout en levrette. Ma se laisse faire. Elle part dans un trip terrible, hurlant son bonheur. Je la pilonne de plus en plus vite, de plus en plus fort.

Ma- Hummm !!! Han, ha, ha !!!! Putain… C’est bon!!! Oui,oui,oui… Salop !!!! que me fais tu…

M- Tu aimes ça, hein, salope, vieille pute… Prend mon gros sexe… Je vais te secouer comme une chienne…

Ma- Oui, oui, oh… Oui, han, han, han !!!!

Je la martèle de coup de boutoir… Je lui tire la tête en arrière par les cheveux. Elle gueule de plus en plus. J’arrête, je sort de son sexe et prend, sans ménagement, son cul, qui ne résiste pas à mon pieu… Et c’est gaiement que je vais et je viens entre ses reins… Elle ne gueule plus, elle s’effondre sur le hayon. Sa respiration est saccadée. Elle se mort les lèvres et elle pleure.

M- Alors, tu n’aimes pas ma bite au fond de ton cul ?

Ma- Si,si,si,oui,oui,oui. Je jouis. Han, han, Vas y plus vite, plus loin….

N’y tenant plus, je lui décharge de longs jets de mon sperme brûlant. Les derniers sont placés bien au font… Elle ne bouge plus. Je me retire et massois à côté d’elle. Je la prend par les cheveux et lui demande de me laver. Ce qu’elle fait avec plaisir. Elle me lèche, me suce les couilles.

Ma- Rooo, mais qu’est ce que je fais, qu’à tu fais de moi….

M- Hihihi, moi je n’ai rien fait, c’est toi qui te révèle…

Ma- Oui, et puis je m’en fou… Trop,trop bon…

M- On va se baigner ???

Ma- Oui, il faut que je me lave le cul… Hihihi

On se dirige vers la petite plage, un couple s’est installé. Ils sourient en nous voyant.. Je leur souris tandis que Mathilde, rouge de honte part à l’eau. Je la rejoint, on fait nos ablutions et on repart à la voiture. On remarque la voiture du couple garée un peu plus haut.

Ma- Tu crois qu’il nous ont vu ???

M- Vu et entendu…Hihihi

Elle devient rouge comme une pivoine… Elle me fend les clés me disant qu’elle préfère que ce soit moi qui conduise. Elle a le cul défoncé et c’est une sensation nouvelle pour elle. Elle se rhabille avec le paréo, comme hier. Elle est vraiment bandante, ma vieille voisine.

Ma- Tu vas me tuer, mais j’aime comment tu me fais l’amour… Enfin, comment tu me baises…

M- Je suis heureux que tu prennes du plaisir avec moi… Jespère recommencer…

Elle me regarde avec un sourire approbateur. Je roule, quand elle me dit de s’arrêter un peu plus loin, chez un petit primeur… Elle à envie d’un barbecue. On s’arrête. Elle descend et saperçoit que sa tenue est des plus sexy. Je descend aussi, la prend par la taille, l’embrasse et nous dirigeons vers l’étale du marchand. Les clients nous regardent. Certains avec dégoûts, d’autres avec envie. On prend trois poivrons rouges et deux melons… En remontant, elle me dit :

Ma- J’ai eu honte, mais dans tes bras, j’étais fière…

On se regarde, on se sourit… Je redémarre et on arrive devant chez Mathilde.

Ma- Non,non, s’il te plaît, chez toi.

On va donc chez moi. Je file à la douche. Mathilde me demande la permission d’aller en prendre une… Je hausse les épaules. Elle rit et s’en va dans la salle de bain. Je prépare les poivrons, les melons (et oui, au barbecue, excellent) et des tomates… Je regarde dans le frigo… Ouf, il reste de côtes d’agneaux. Mathilde revient avec son paréo…

M- Non, non, Mathilde, à poil…

Ma- Pardon, j’avais oublié… Mais où sont les filles ???

M- Partie faire des courses…

Il est 13h30… On a chaud, je plonge dans la piscine, tandis que Mathilde met la table.

Ma- tu ne veux pas une douche d’extérieure comme chez Marie ?

M- Oui, j’y ai pensé, mais on ne l’a jamais acheté…

Ma- j’en ai une, toute neuve… Je vais la chercher… Je te la passerait par dessus le grillage…

Pas le temps de répondre, elle remet son paréo et file chez elle. 10mn après, elle me porte un carton tout neuf… Elle me dit qu’elle revient… Sans explication, elle repart en courant. Quelle santé… Elle est revenue, aussi vite que l’éclair. On monte la douche, on l’a relie à mon robinet extérieur…

Ma- Avec le tuyau noir, pas besoin de chauffage… Va y, ouvre, je vais l’essayer… Après avoir laissé couler l’eau, elle prend une douche. De la voir comme cela, sous la douche mexcite au plus haut point… Mais restons calme… Je parts en cuisine et je vois deux bouteille de Bandol au frigo.

M- C’est toi qui à ramener du vin ?

Ma- Oui, J’en ai profité !!!! Hihihi…

Je repart sur la terrasse avec une bouteille de vin. Je nous sert deux verres. Elle arrive en se séchant et dandinant du cul. On trinque. Elle m’embrasse. Elle est de plus en plus belle, Ma vieille… Elle sassoit et me dit qu’elle n’a pas ressentit un tel bonheur depuis la disparition de son mari.

M- Chut, ne parlons pas du passé… Mais du présent et du futur…

Ma- Tu as raison. Pardon… Que font les filles ?

Justement, elles arrivent. Brigitte arrive en première… Lili en seconde. On dirait deux surs. Coiffées et maquillées à l’identique. Elles sont magnifique…. Brigitte et Lili font le tour le la table et m’embrassent. Puis Mathilde, qui leur sert un verre de vin. Je vais allumer le barbecue. Lili et Brigitte veulent aller prendre une douche. Mathilde leur indique qu’il y en a une d’extérieur… C’est en se chahutant, comme des gamines, qu’elles courent vers la douche… Après sêtre douchées elles, nous rejoignent… On mange, on boit, on se baigne. Bref, laprès midi se passe bien.

Lili- Alors cette baignade ce matin ?

Mathilde rougit, et explique notre sortie à la plage. Et tout le monde explose de rire. La soirée est calme… On s’endort tous les trois…. Il va nous falloir un lit plus large.

Related posts

J'irai plus souvent chez le coiffeur – Chapitre 2

historiesexe

Alice au pays de la soumission – Chapitre 5

historiesexe

Crusader Kings : l'épopée lyonnaise – Chapitre 4

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .