Histoires de non consentement Histoires de sexe en groupe

Je veux être webmaster – Chapitre 7




Le jeudi matin à huit heures je me suis posté à proximité de notre maison. Vers 9 heures une superbe voiture sest arrêtée devant la porte. Mamadou, lacteur athlétique au serpent majestueux, en est sorti. Par la cave je suis entré chez moi. Je mattendais à voir arriver Claude pour lui faire payer mon malheur. Je marme dune fourche que javais oubliée debout dans la terre du jardin, dun rouleau de fil électrique de 2mm et de scotch. Si le visiteur se permet de coucher avec ma femme, je vais lui apprendre à se méfier.

-Alors, cest là que tu habites ma poule. Tu es propriétaire?

-Non, nous louons en attendant de pouvoir acheter. Cest pour cela que je fais ce travail.

-Qui nous, tu as un enfant?

-Non, jai un compagnon. Quand nous aurons notre chez nous, nous nous marierons.

-Ce que Claude nous a raconté est donc vrai! Personne na voulu y croire. Cest trop fort! Cest fou. Ton copain, tu laimes?

-Bien sûr, cest pour lui que je veux gagner de largent. A propos, tu as mon enveloppe

-Je te lapporte en effet. Mais jaimerais mentretenir avec toi. On pourrait sasseoir dans une pièce. Ici par exemple.

-Non, cest son bureau. Viens au salon, je te verserai un verre.

-Pas dalcool, chérie. Je suis prof de sport et tu connais mon deuxième job. Si je veux rester en forme, éviter les pannes, je dois observer une hygiène de vie stricte. Dommage que tu sois casée. Jai connu et baisé des tas de filles. Tu es la première qui me plaît. Je nai pas de chance. Enfin tu mes sympathique, je vais donc te donner quelques conseils utiles à ta carrière.

-Et si tu me donnais mon salaire.

-Voilà. Tu louvres, je vais texpliquer ta fiche de paie.

-Cest tout? Huit heures à 150 salon public + huit à 50 salon privé +8 à 10, ça fait 1680

Retenues: 900 E: fournitures : 400, provision pour fournitures à venir 100 , location du studio + charges pour quatre jours 400

Salaire dû 1680-900=780 en liquide.

Cest quoi ces retenues? Il y a une erreur?

-Hélas non. Mais 780 euros cest une belle somme pour toi. Si tu continue à travailler aussi bien, tu vas dépasser 3000 euros par mois. Cest appréciable en ces temps de crise. Les fournitures ce sont les sous-vêtements prêtés et leur entretien. La provision te permettra den acheter. Les charges ça se comprend tout seul.

-Si je mattendais à des retenues supérieures à ce que je touche. Cest du vol, je vais me plaindre.

Ha, ha, ha! A qui? Calme cocotte. La police te poursuivra pour prostitution et le fisc pour salaire en espèces non déclaré.

-Alors jarrête.

-Ton copain sait à quoi tu joues le soir ou la nuit?

-Non, il naurait jamais voulu. Je lui ai dit que jallais faire des ménages.

-Fameux! Tu ne manques pas daplomb! Si tu lui montres ta feuille de paie, il sera surpris de te voir gagner autant à vider des poubelles.

Tu es sure de laimer? Quand il apprendra que tu nous vides les couilles, il ne taimera plus, crois-moi.

-Comment le saurait-il? Il a confiance en moi.

-Sa confiance est bien mal placée. Quatre fois par semaine tu le cocufies avec une dizaine de mâles, tu tenvoies en lair avec un enthousiasme incroyable, tu jouis comme aucune autre. Tu nous quittes à lheure prévue le sexe laminé, par les préservatifs obligatoires. Nous te voyons partir en marchant jambes écartées parce que le frottement de nos sexes brûle tes parois vaginales. Tu es comme soûle dorgasmes hallucinants qui se sont suivis pendant deux heures où tes « serviteurs » se sont succédé. Tu nas pas le temps de te remettre du premier, le deuxième profite de lexcitation précédente pour renouveler la jouissance et sur ses traces un troisième tenfile pour tenvoyer en lair. Le quatrième te cueille en plein vol, dégoulinante de tes secrétions et te fait rebondir sans tarder. Tu sembles inusable, infatigable. Tu passes pour une nymphomane de première. Nous les hommes partageons tous ce sentiment.

Nous savons faire la différence entre une femme qui simule et une femme qui jouit vraiment. Tu es la reine. Tu mouilles pendant deux heures, tu suces comme une enragée, tu acceptes toutes les positions. Tu as fait le plus simple. On te demandera bientôt des extras, tu devras te laisser enculer. Rémy la tige te fourrera en premier. Comme il est long mais mince, avec un peu de vaseline tu le sentiras à peine. Avec moi en cinquième position tu sentiras ta douleur, mais quand Raymond dit le taureau téclatera le trou du cul avec son énorme diamètre tu gueuleras et ce ne sera pas de plaisir. Les internautes en raffoleront comme chaque fois et ils en redemanderont. Si un jour ils saperçoivent que tu thabitues, ils demanderont dautres supplices.

  En résumé tu mens à ton homme, tu te paies sa tête, tu le fais passer pour un con, il a des cornes de deux mètres de haut et tu te racontes que tu laimes. Tu es assez folle pour faire semblant dy croire. Arrête tes salades, au moins avec les gens qui te baisent.

-Que faire alors?

Jy viens. Donc, admets-le : tu ne laimes pas. Mais supposons que tu veuilles arrêter. Quarrivera-t-il?

-Rien, mon contrat prévoit que je peux me retirer si je le veux.

-Naïve! Le lendemain ton copain recevra copie intégrale de tes contrats. Sil a des doutes sur la nature de tes activités, il recevra les dvd de toutes tes heures de travail. Il pourra se masturber en regardant. Est-il homme à supporter ce spectacle et tous les mensonges de sa compagne. Tu lis les journaux. La dernière à avoir tenté de se retirer avant davoir assez rapporté à la boîte est à linstitut médicolégal. Son mari laurait tuée de six coups de couteaux pour infidélité. Ca date dil y a huit jours. Personne ne dira jamais quelle bossait chez nous. Donc tu vas pousser ton chéri à te haïr, peut-être à te trucider

-On ta envoyé pour me faire peur? Je suis donc prisonnière. Je suis coincée?

-Tu comprends vite. Aussi longtemps que tu attireras du monde, ce sera parfait. Quand tu coûteras plus que tu ne rapporteras on te jettera. Le turn-over dans ces métiers est rapide. Sais-tu où est Claude?

-En vacances!

-Si lon veut. On lui paie un voyage en Hongrie avec mission de ramener cinq filles. Il ta recrutée, tu connais ses méthodes persuasives. Cest son travail. Veut-il une nana, il la pousse à soffrir pour obtenir un emploi: elles se laissent toutes prendre, jamais il ne les rate. Il ne présente jamais une fille qui na pas fait ses preuves. Combien de fois ta-t-il limée et remplie de foutre? Il nous la dit! Quand il reviendra, les cinq plus mal notées seront licenciées pour rendement insuffisant. Le spectateur veut des visages nouveaux. Il se lasse vite, surtout sil nobtient pas ce quil réclame. Un jour il exigera une double.

-Cest quoi?

-Ca dépend. Par exemple tu devras prendre une bite dans le con et une dans le cul en même temps. Deux étalons te pénétreront simultanément. Cest si jen crois la majorité de nos pensionnaires une expérience redoutable mais formidable. La encore, on pourra timposer des sexes de taille différente. Tu as signé, tu as accepté davance.

-Mais Claude ne ma pas dit tout ça? Si javais su.

-Moi, je tai à la bonne, je veux taider et te sortir du piège. Une double cest aussi deux sexes dhomme dans ton vagin qui te harponnent ensemble. Ca pourrait te plaire, certaines filles le proposent delles-mêmes. Cest aussi deux pieux dans le cul. Ensuite tu subiras ou demanderas des triples pénétrations ou des quadruples, les combinaisons sont nombreuses dans trois orifices.

-Si javais su. Serge va me tuer.

-Oublie-le. Tu lui as fait assez de mal. Un jour, les nouvelles filles te voleront tes internautes les plus fidèles et ce sera le début de la fin. Tes recettes vont baisser, mais pas les fournitures ni les charges. Pour payer les retenues tu ramperas, tu te soumettras aux vux de la direction. Puis tu puiseras dans le pognon gagné au temps de ta gloire. Tu voleras ton copain. Tu te décourageras. Tu feras la gueule, plus personne ne visitera ton site. Tu seras sans ressources, découragée, prête à abandonner. Claude viendra te remonter le moral, promettra de te relancer. Tu taccrocheras à cet espoir. Il te fera consommer des drogues douces pour oublier tes déceptions. Tu y prendras goût. Ton salaire remontera un peu. Pour gagner tu snifferas de la blanche. Quand ça ira mal tu en demanderas. Il te fournira aimablement et à 100 euros la dose, tu te retrouveras à la cave, avec plus de dettes que de recette. Tu te traîneras par terre pour obtenir un gramme de poudre. Tu maigriras, tu attraperas des tics, tu ne seras plus présentable, mais tu auras des dettes.

-Si je nai plus rien, ils ne pourront plus rien me prendre! Tu prends plaisir à meffrayer

-Détrompe-toi. Tu seras dépendante de la cocaïne, incapable de ten passer, prête à faire nimporte quoi pour en trouver, malade, souhaitant crever. A ce moment, pour récupérer leur fric, ils te mettront sur le trottoir, quitte à te brutaliser. Mais dans ton état de déchéance les clients seront rares. Tu seras obligée de casser les prix au risque de te faire massacrer par les concurrentes aussi malheureuses que toi. Tu finiras par admettre des types sans protection, pour peu dargent, tu mendieras la pitié, la nourriture ou quelques piécettes. Tu auras la chance dattraper des maladies qui mettront fin à tes humiliations et à tes souffrances. Je peux temmener à la préfecture. Tu verras : La moitié des prostituées ont travaillé sur internet.

-Cest affreux. Je suis perdue. Je nai plus quà me suicider.

-Ho! Ho! Pas si vite, je suis là. Si tu me fais confiance tu échapperas à ce funeste destin. Sexuellement nous nous entendons très bien. Nos quatre séances ont remporté un succès. De plus, je suis follement amoureux de toi, jai enfin eu mon premier coup de foudre quand je tai vue. Je tapporte la paix et la tranquillité. Dabord, je suis propriétaire dune maison bien plus belle que celle-ci. Nous pourrions donc nous marier et fonder un foyer demain. Ensuite, tu nauras plus à mentir; je sais ce que tu fais. Par-dessus tout je te propose de composer avec moi un binôme au travail. Tu baiseras seulement avec moi et moi je baiserai uniquement avec toi. Les calibres comme moi sont plus rares à trouver que les candidates. On trouve plus facilement des filles prêtes à tout que des mâles capables de les satisfaire. Donc ils voudront me garder. Nous monterons des numéros spéciaux à deux, ferons revisiter le kamasoutra et un tas dautres choses, des simulacres de tortures par exemple. Tu es la partenaire idéale pour ces mises en scène. Ton sexe paraît tout neuf, mon gros calibre sy balade à laise, tu es inusable et malléable à souhait. Quand je te prends, joublie presque les caméras, jai limpression de vraiment faire lamour avec tout mon être.

-Tu nas pas compris, jaime Serge. Avec toi, je fais mon travail, pas lamour. Les gestes peut-être, mais je ne suis pas amoureuse de toi. Tu es le meilleur au studio. Si tu maimes vraiment comme tu le prétends, aide-moi à sortir de cette prison.

-Tu es vraiment folle à lier. Je toffre le paradis, mon amour, la maison de tes rêves, un travail garanti en deuxième job. Je tai dit ce qui va tarriver si tu nas pas un allié puissant mais tu continues à croire à tort que ton Serge pardonnera et te gardera. Quand il aura en main les preuves de ta trahison, il ne voudra plus te voir. Trouvons un arrangement, tu gardes Serge trois jours et tu es à moi les autres.

-Va-t-en, je suis trop malheureuse.

-Tu me congédies, moi ton soutien. Tu mas fait perdre mon temps, je me suis abaissé à ton niveau de putain et tu te permets de me renvoyer comme un laquais.

Létalon perd son sang froid et son vernis de bonne éducation.

Espèce de gourde, trou à bites, tu vas me payer ton audace imbécile, ici et maintenant. Je vais te baiser pour une fois sans témoin. Tu vas ten prendre plein le con et plein le cul. Tu vas hurler de bonheur. Mais dabord, avant tout je vais te foutre la raclée que tu mérites.

-Cest ça ton grand amour! Je men doutais. Tu dois être le meilleur pourvoyeur de trottoirs.

-Ferme-la, connasse où je técrase Allez conduis-moi à ton plumard et que ça saute

-Jamais. Si tu as le malheur de me toucher, je porterai plainte pour viol. Mes voisins ont vu ta voiture, un peu de ton sperme te confondra. Déguerpis, si tu ne veux pas que je te dénonce à Claude. Il a été mon premier petit ami.

-Ca aussi il faudra loublier: compte sur celui qui ta enfoncé dans la merde. Ecoute ceci: ce soir, si tu refuses de baiser avec moi ici, tous les copains refuseront daller avec toi au salon, on influencera les informaticiens pour quils dévient les appels. Tu nauras même pas de quoi tacheter une baguette de pain demain. Une soirée sans appel, est considérée comme une faute grave, cest un cas de renvoi. Tu piges.

-Cest terrible. Jai besoin de ce travail, tu sais pourquoi. Ne sois pas vache. Lamour ne se commande pas. Il ne peut pas être le résultat de menaces ou dune raclée. Mamadou, sur scène jobéirai à tous tes désirs. Mais respecte mon lit et mon copain. Je ne veux pas le tromper.

Maintenant et ici, sans préservatif, je te baise et je te fais cadeau dun petit métis ou nous faisons la grève et nous avertissons ton cocu. Partage-toi entre lui et moi en attendant notre mariage ou tu es finie

-Mais tu es le roi des salauds. Fous le camp. Je ne veux plus te voir.

-Essaie de me foutre à la porte, grosse pute. Tiens, couchée sur mon genou! Tu pourras montrer ton cul de salope tout violet à ton cornard. Tu lui expliqueras que tu tes tapé les fesses parterre?

Related posts

Une simple histoire de couple. – Chapitre 1

historiesexe

une surprise inattendue – Chapitre 1

historiesexe

Odette et l'autre – Chapitre 1

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .