Histoires de sexe à l'école Histoires de sexe soeur

voisin de palier (1) – Chapitre 1




Voisin de palier (1)

C’était il y a 5 ans, j’avais à l’époque 17 ans. Avec mes parents je vivais dans un petit immeuble de trois étages, douze copropriétaires répartis en deux montée d’escaliers. Notre appartement se situait au 1er étage de l’une des cages d’escaliers en vis à vis avec un autre appartement.

Mes parents y vivent toujours. Convivialité et bon voisinage était de règle dans cette petite copropriété. On croisait très régulièrement nos voisins dans la ronde des allers et venues du quotidien et il n’était pas rare d’échanger quelques mots avec eux sur le palier, et d’improviser occasionnellement chez l’un et l’autre un petit apéro.

Notre voisin de palier s’appelle André, divorcé, vivant seul, petite cinquantaine mais bel homme grand et bien bâti aux cheveux courts et grisonnants. Paysagiste de profession, il avait aussi en charge l’entretien des abords de l’immeuble et de la montée d’escaliers ou nous vivions. C’était la personne que l’on croisait le plus, souvent affairé à jardiner, ou vacant à ses occupations de gardien-concierge.

Souriant et serviable, blagueur, on pouvait dire de lui qu’il avait un certain charisme. En tout cas je n’étais pas indifférent à son charme viril, moi jeune homme plutôt mince (1,70m, 55kg), un visage d’ange, style minet qui me valait un franc succès au collège au près des filles un peu plus jeunes que moi (13-15 ans) !

Un jour en rentrant du lycée, je trouvais sur le palier mes parents en plein bavardage avec André. Il venait sans doute de terminer quelques travaux de jardinage car il était vêtu d’une chemise ouverte sur un torse musclé et d’un short en jean qui dévoilait de belles cuisses bronzées.

Depuis quelques temps, à chaque rencontre avec André dans l’escalier de l’immeuble, celui-ci me saluait d’un clin l’oeil discret et coquin puis me déshabillais du regard, ce qui me troublait et me faisait rougir, mais aussi m’excitait beaucoup à vrai dire !

C’est ce qu’il fit, sans que mes parents s’en aperçoive. Il nous proposa avec entrain de venir prendre un verre pour l’apéro, chez lui. Mes parents acceptèrent avec enthousiasme.

Et nous voilà tous réunis, une heure plus tard, dans le salon d’André, douchés et frais dispos pour discuter de tout, de rien, un verre à la main. Bientôt la discussion s’oriente sur le sujet de la copropriété. Rien de passionnant pour moi. Je me lève pour aller détailler la formidable collection de dvd que possède André, alignée sur plusieurs étagères, face au divan.

Il y en a sur plusieurs rangées et pour tous les goûts. Curieux, d’en voir plus je tire quelques disques de la première rangée au hasard pour voir ceux de derrière et simplement en lire les titres sur la tranche.

Et là effectivement il y en a pour vraiment tous les goûts… sexuels : partouzes, gang bang, gays…

Je remet tout en place. Du coin de l’oeil je devine qu’André s’est rendu compte de ma « découverte ». C’est alors qu’il s’adresse à moi en me proposant de passer ici de temps à autres pour choisir quelques bons dvd à regarder en famille et surtout de bien penser à les rapporter.

Nous prîmes congés de notre voisin,un dvd en main pour la soirée télé en famille, car l’heure du dîner approchait. En sortant le dernier de l’appartement, j’ai senti une main se poser dans le creux des reins puis effleurer mon cul. Décidément André multiplie les signes d’intention à mon égard, ce qui attise aussi mon désir de me rapprocher de lui..

Ce soir là, dans mon lit, après la soirée « dvd »en famille, je fantasmais sur mon voisin André tout en me masturbant et en passant ma langue sur les lèvres..

C’est vrai qu’il a sensiblement l’ âge de mon père mais son « sex appeal » me submerge, ce mec m’excite trop !

Le lendemain après-midi au retour du lycée, je frappes chez André :

— Bonjour, je passe te ramener le dvd que l’on a emprunté hier.

— Merci,viens, entre un moment, tu peux en choisir d’autre si tu veux.

André me fait entrer dans le salon et m’invite à fouiner dans sa collection de dvd pendant qu’il va prendre une douche car il vient lui aussi de rentrer de sa journée de travail.

Je me mets à faire mon choix, je prends mon temps mais irrésistiblement je remets la main sur les dvd « du 2ème rang ».

L’un d’eux retient mon attention, je lis au dos de la boite le thème du film : compilation gay, hommes mûrs baisent de jeunes minets..

Une main se pose sur mon épaule, c’est André :

— c’est celui là que tu veux voir ? Ce n’est pas pour visionner en famille tu sais et il faut avoir 18 ans minimum.

— J’en ai 17 lui dis-je, çà peut aller ?

— Tiens c’est marrant j’ai exactement trois fois ton âge, 51 ans !

— Allez ok on le regarde ensemble maintenant, si tu as le temps.

— Oui c’est possible , j’ai bonne une heure avant le retour de papa et maman.

André place le dvd dans le lecteur et chacun s’installe sur le divan, proche l’un de l’autre.

Mon voisin est en peignoir, moi en short, tee-shirt.

Plein d’entrain et déjà excité aux vues des premières scènes je lance à André :

— je te trouve carrément sympa et tu me plais sans trop savoir pourquoi, apprends moi tout sur le sexe, je suis encore vierge, j’aime bien les filles mais je suis aussi et surtout attiré par les hommes comme toi..

A l’écran un jeune homme fin et imberbe suce avec application le sexe de son amant bien plus agé que lui..

André s’approche de moi et pose ses lèvres sur les miennes, petits bisous puis sa langue pénètre ma bouche qui s’ouvre et bientôt nos langues se mêlent, hummm quelle douceur !

Ses mains me caressent le torse, les cuisses :

Il me dit alors :

— je te trouve vraiment mignon, on va devenir amant, je vais te prendre en main, question sexe. On va se voir discrètement. Il faut que tu saches que je suis un homme actif et dominateur, on se connaît déjà bien en tant que voisins alors fais moi confiance.

J’acquiesce avec un hochement de tête puis retire mes vêtements, ma jolie queue est bien dure.

J’ouvre son peignoir et découvre une queue superbe parfaitement droite, un magnifique barreau de chair surmonté d’un gland bien large, 19/20cm avec des bourses en proportion, le tout parfaitement rasé et entretenu.

Sans attendre, je m’assoie sur ses genoux face à lui, saisis à pleines mains ce sexe tendu , pour l’astiquer de haut en bas tout en passant ma main sur son torse velu et en goûtant à ses lèvres.

Lui aussi s’est emparé de ma bite qu’il branle en douceur mais avec fermeté tandis qu’une main parcours mes fesses.

— « Joli petit cul » me lance-t-il à l’oreille.

Sa main rugueuse pousse alors mes fesses vers le haut , je me retrouve à genoux dur le divan. Ma queue tendue par l’excitation est happée par la bouche d’André, il me suce lentement, une main caressant mes couilles tandis que l’autre palpe mes petites fesses. Je passe mes bras autour de son coup, ses lèvres coulissent sur ma tige, sa langue s’enroule sur mon gland. C’est délicieux, en continuant ainsi, il va me faire jouir le salaud..

André l’a bien senti, il me prend alors solidement par les hanches, me fait relever, me retourne et m’assoie à cheval sur son ventre. Sa longue queue se dresse entre mes jambes, juste devant la mienne. Il me plaque contre lui, m’embrasse dans le coup, une main caresse mon corps, l’autre branle ma bite avec vigueur. Il me possède, je me laisse « manipuler » par mon vigoureux amant non sans avoir saisi d’une main son sexe palpitant.

Sur l’écran, face à nous, les scènes se succèdent, le jeune du début, la bouche grande ouverte, reçoit avec délectation une formidable giclée de sperme qu’il avale en se passant la langue sur les lèvres, tout en regardant son amant dans les yeux.

Cette vision combinée aux caresses d’André ont raison de moi. Je jouis dans ses bras, en longs jets de foutre qui retombent sur mon ventre, sur sa queue toute proche, le long de sa main experte. Encore secoué de spasmes, je tourne la tête et roule une pelle à mon « homme ».

Le temps est vite passé. Je me rhabille, embrasse André une dernière fois et quitte discrètement son appartement pour rentrer chez moi, juste en face, sur le palier.

Je sais que nous allons nous revoir très prochainement et très facilement.

Related posts

Ma cousine Nina – Chapitre 1

historiesexe

L'université : de la soumission à la consécration – Chapitre 5

historiesexe

De l'autre côté du Miroir – Chapitre 1

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .