Alain et moi nous étions séparés deux ans avant. Pour oublier ça, je m’étais réfugié dans mes études. La dernière année était arrivée et je devais trouver un stage de six mois à l’étranger pour parfaire une langue étrangère et avoir une expérience pratique.

Un des amis d’enfance de mon père avait épousé une américaine et tenait un hôtel à Miami Beach. Heureusement pour moi, le contact passa facilement et Alex, l’ami en question, accepta.

Après avoir subi la jalousie des autres, je m’envolai enfin vers le paradis.

Alex m’attendait à l’aéroport. C’était un homme jovial, bien en chair, et bronzé comme seul les gens habitant au soleil peuvent l’être. Comme j’étais arrivé le soir, il m’invita à aller dormir de suite, il me montrerait le complexe demain.

Après une nuit de sommeil, Julia, sa femme, vint m’éveiller et m’indiqua que le petit déjeuner se prenait.

Quatre personnes se trouvaient déjà à table. Walter, sa femme, Andrew et Ally.

J’appris qu’Andrew était leur fils et Ally leur fille cadette.

Alex me montra le complexe. 109 chambres, 9 suites et 1 suite royale plus grande que la maison de mes parents. Il m’expliqua également que plusieurs VIP venaient souvent et me demanda d’être discret quant à leur présence.

Je pensais rêver tant la vie était douce là-bas.

Après une semaine, Andrew me demanda s’il pouvait venir dans ma chambre pour me poser des questions car il devait rendre un travail sur la géographie de l’Europe.

Après dîner, il arriva. Il portait un short et un singlet. Je l’avais déjà observé et je le trouvais sexy. Grand et mince, mais légèrement tracé, avec de grands yeux bleus et des cheveux blonds pâles, je pensais qu’il devait être un sacré séducteur.

Il me posait des questions auxquelles je répondais presque machinalement. J’eus l’impression furtive qu’il tentait de me draguer.

Un peu euphorisé par les bières que j’avais bues, je décidai de tenter ma chance et peut-être provoquer le destin. Je prétextai la chaleur pour aller me changer. Je portais toujours mon "uniforme", pantalon et chemise blanche. Je me mis torse-nu, enfilai un short et revins. Je m’assis dans une position équivoque et fixai Andrew.

Ce dernier paraissait un peu mal à l’aise mais se décrispa assez vite. Lui aussi prit une pose qui laissait voir son intimité.

Cette vue me fit bander. Nous continuions à discuter. Il avait 17 ans, n’étais jamais sorti avec personne par timidité et détestait sortir.

— Pourquoi bandes-tu, me demanda-t’il ?

Je me lançai franchement.

— Je suis gay et tu m’excites.

Il parut soulagé. Il sourit même. Je me rapprochai de lui et passai ma main dans son short, puis dans son boxer. Mon pouce trouva un gland trempé d’excitation. Il me sourit et me demanda que quoi que je fasse, je sois indulgent car c’était sa première fois.

Je lui demandai de se lever et abaissai ses vêtements. Sa bite n’était pas d’une taille exceptionnelle mais était bien proportionnée. Circoncise, elle devait mesurer 16 cm, et avoir un diamètre de 4 cm. une ligne de poils remontait jusqu’à son nombril. Ses jambes était assez bien poilues aussi, mais étant blond, cela se remarquait à peine.

Je promenai mon pouce sur ce gland trempé d’excitation, puis commençai à le branler doucement. Il gémissait déjà de plaisir. Tout en lui caressant les fesses, poilues elles aussi, je commençai à la sucer, tout en le branlant doucement. A peine deux ou trois minutes plus tard, il commença à gémir plus fort et me jouis en bouche. Je gardai sa queue en bouche jusqu’à ce qu’elle ne coule plus.

Il se retira et s’excusa.

Je le rassurai en lui disant que ce n’était pas grave, que j’avais adoré. Il se rhabilla et me promis de revenir le lendemain soir. Il me demanda aussi de ne rien dire à son père. Je le rassurai et l’embrassai. Il me sourit et parti.

A peine parti, je me branlai doucement en pensant que j’avais dépucelé quelqu’un et qu’il y aurait une suite… Ma bite explosa et inonda l’entièreté de mon torse tant la pression était forte. Cela faisait longtemps que je n’avais pas joui comme ça.

A suivre…

Related posts

J'étais arrivée à Saint-Domin – Chapitre 1

historiesexe

Stage de vente en lingerie masculine – Chapitre 1

historiesexe

Charlotte ma chérie – Chapitre 5

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .