Histoires de baise Histoires de non consentement Histoires de sexe à l'école

Je laisse Cécile vous raconter… – Chapitre 2




Le restaurant est joli et la nourriture est vraiment de qualité… Yann fait bien les choses et c’est appréciable. C’est un gentleman coquin pourrait-on dire. Nous sommes au dessert, l’ambiance est excellente, c’est le moment de lui parler.

Yann, dis-je, j’aurais quelque chose à te demander…

Euh… répond-il, rien dans le genre de tout à l’heure, rassure-moi, parce que je n’ai pas détesté, mais c’est chelou quand même et ça te met dans une position de soumission que j’aime pas trop franchement. Vas-y, dis-moi.

Tu es gentil, non rien à voir avec ce genre de trucs. Je voudrais que tu me fasses l’amour tout à l’heure.

Ben, à vrai dire, j’y comptais bien, oui, dit-il en souriant.

Mais non, pas juste qu’on couche ensemble, je voudrais que tu me fasses l’amour, comme si tu m’aimais quoi, enfin vraiment quoi !!

Tu veux qu’on fasse comme si on était ensemble, en couple, marié même, conclut-il.

C’est ça oui, autant j’adore baiser comme ça, sans sentiments et sans lendemain, et ça m’arrivent assez régulièrement, je n’ai pas à me plaindre, mais l’amour, l’affection, les mots d’amour me manquent. Tu peux comprendre ?

Il me regarde alors dans les yeux et dit :

Non seulement je comprends, mais c’est avec plaisir que je le ferais oui. Mais pourquoi moi ? Tu peux avoir plein de mecs, je pense, pourquoi moi alors ?

Parce que je crois que tu es un type intelligent et doux et que tu sauras te prendre au jeu… Je me trompe ?

Merci pour les compliments, je ne dirais rien sur l’intelligence, mais oui je suis joueur et respectueux, une dernière question et après on rentre dans le jeu direct si tu veux. Pourquoi ne cherches-tu pas vraiment quelqu’un avec qui te mettre en couple fixe ?

Ben déjà, pas facile de faire rester un mec quand tu lui dis que tu as déjà un gosse, et puis j’en ai pris plein la gueule dans mes relations amoureuses et je flippe que ça recommence. En plus, avec Robin, je ne veux pas lui ramener un nouveau papa tous les 6 mois, mieux vaut aucun… Je ne dis pas que je ne mettrais plus en couple, mais pas maintenant…

Il comprend, mais je n’en doutais pas, il demande l’addition puis, se lève, m’aide à me lever et me prend par la main. Le jeu a commencé et je suis ravie.

Nous faisons un petit tour dans Saint Martin de Ré… On s’arrête dans une boutique et Yann, en bon "mari", me fait essayer et m’offre une très jolie petite robe courte d’été rose pâle. Il me propose ensuite d’un air entendu : "Tu veux retourner à la plage ma belle ? On pourra se poser un peu tranquille sur la plage." J’accepte immédiatement et nous voilà répartis.

Cette fois, il n’oublie pas de prendre les préservatifs.

Je suis allongée sur la serviette, je n’ai que mon bas de maillot de bain. Yann est entre mes jambes, en maillot de bain aussi. Il m’embrasse tendrement et me dit qu’il m’aime puis dépose un baiser dans mon cou. C’est si bon de se sentir aimer. Il me lâche un « je t’aime » suivi de près par un "j’ai envie de toi". Je lui dis que je l’aime aussi et je lui demande de me faire l’amour… Il embrasse encore mes lèvres, mon cou, mes seins, mon ventre puis retire doucement ma culotte avant de se mettre à me lécher à nouveau. Il est vraiment doué de sa langue, à peine entre-t-elle en contact avec mon clito que je me mets à mouiller. Il enroule sa langue autour de mon petit bouton avec amour, et commence à insérer un doigt dans ma chatte. C’est bon, il y va en douceur, et très sensuellement comme un mari attentionné voudrait prendre soin de sa femme. "Viens, viens en moi, je lui dis entre deux soupirs…". Il attrape un préservatif et se l’enfile tout en continuant de me lécher habilement.

Il se couche sur moi, m’embrasse lentement sur la bouche, nos langues se caressent et s’emmêlent… Alors, il prend sa queue dans la main et la pose à l’entrée de mon vagin, il murmure un nouveau "je t’aime" à mon oreille et commence à s’enfoncer en moi.

Il est doux une fois encore et s’applique à ne pas me brusquer et à me donner le plus de plaisir possible. Il touche mon corps en même temps qu’il commence les allées et venues en moi, il caresse ma peau sensible qui réagit à chaque contact, il passe ses mains sur mes cuisses, sur mes hanches, sur mes bras, mon cou et ma nuque, dans mes cheveux… Il m’embrasse avec amour. Par moments, il glisse une main entre nos deux corps pour venir me titiller le clitoris… C’est exquis vraiment… Mmmmh c’est tellement bon. Je lui demande s’il me trouve belle, il me répond tout de suite :"Oui mon amour, tu es belle, tu es magnifique…"

Ces mots là me font énormément de bien. Je pose mes mains sur ses fesses et je lui dis que je l’aime. Il se décolle un peu de moi, écarte mes cheveux de mon visage, puis m’embrasse à nouveau. Il pose ensuite sa tête dans mon cou, me mordille le lobe de l’oreille…

Je sens que je suis déjà proche de céder, de lâcher prise…

Et il le sent aussi, il dit : "Je t’aime tellement, j’ai envie de te faire du bien, de te faire jouir…" et il accélère progressivement les va-et-vient en moi. Ces derniers mots m’ont achevée. Il donne des baisers à mon cou et continue à me prendre de plus en plus intensément… Mes yeux se ferment, et je commence à jouir,"ouiiii" "mmmh", je pousse quelques gémissements, je mouille abondamment, Yann continue à aller et venir en moi, c’est bon, c’est tellement bon. Je tremble de partout, je jouis fort, ça fait longtemps que je n’ai pas ressenti à la fois le plaisir du sexe et le désir de l’amour en même temps. Alors mon orgasme dure longtemps… À bout de souffle, je lâche un dernier petit cri et je retombe, épuisée.

Il a vraiment joué le jeu, encore mieux que je ne l’aurais voulu. Il se retire doucement, me fait un smack et me donne un dernier "je t’aime".

Allongée là, près de lui, sur le dos, je suis bien et je le remercie d’avoir pris soin de me traiter en épouse. Cela dit, je crois que j’en veux encore…

Je jette un il rapide vers son sexe, il a toujours le préservatif et bande toujours autant, il n’a pas joui, c’est parfait. Je lui monte dessus, à califourchon. Sans lui demander son avis, je m’empale sur sa queue jusqu’à la garde. Je le regarde dans les yeux et je lui dis "Encore, baise-moi encore…" C’est comme un signal pour lui dire que le jeu est terminé. Il percute très vite. M’attrape un sein et de son autre main, il m’attire à lui en me prenant par la nuque… "Tu vas voir si je vais te baiser coquine" me dit-il…

Il me soulève un peu en me prenant pas les fesses, faisant coulisser sa queue à l’intérieur de ma chatte trempée d’excitation…

Il attend que je sois à limite de sortir et il soulève le bas de son corps d’un coup puissant, pour s’enfoncer en moi entièrement et très fort. Ça m’arrache un cri de plaisir. Il redescend puis recommence encore plus fort peut-être.

Il démarre alors une série de va-et-vient dans cette position. C’est déjà hyperbon, je le penche sur lui, lui donne un coup de langue sur la bouche, puis sur la langue, je saisis sa lèvre inférieure entre les dents et je le mords assez violemment, en réaction, il me donne une bonne claque sur la fesse et un bon coup de bite… C’est toujours aussi bon que tout à l’heure, mais plus sauvage cette fois, on a laissé de côté les "je t’aime" et la tendresse. Il me traite de garce et passe ses doigts sur sa lèvre qui saigne un peu.

Attends, tu vas voir… me dit-il.

Il me fait sortir de lui, me met sur le côté, puis se relève. Il me fait mettre à quatre pattes sur la serviette, m’écarte les jambes et se met à lécher ma chatte par-derrière. Puis il remonte le long de ma chatte jusqu’à arriver sur mon anus, il lèche alors mon petit trou avec force. En me doigtant le minou. Il se sert de ma mouille et de sa salive pour lubrifier mon cul et avant que j’aie pu dire quoi que ce soit, il a déjà enfoncé son doigt à l’intérieur…

Il m’en enfonce de son autre main dans la chatte en même temps et commence à me doigter ainsi doublement. Puis il se place derrière moi, écarte un peu plus mes jambes et me pénètre en profondeur…

Il pose une main sur mon dos, et l’autre vient se positionner le long de ma raie, il enfonce alors son pouce dans mon anus et recommence à me doigter le cul. Les deux trous bien occupés, je décide de jouer avec mon clito en plus. C’est bon… mmmmh. Il me baise avec force, mais sans violence et c’est vraiment excitant. Yann m’attrape les cheveux et continue à me donner de bons coups de reins tandis que son pouce s’active dans mon anus.

Ce salaud ne va pas tarder à me refaire jouir. Je ne tiens plus sur mes bras, je m’effondre sur la serviette, la tête contre le tissu, Yann me pilonne et c’est trop bon… Ma joue frotte la serviette tandis qu’il me baise de plus en plus fort, je sens que mon deuxième orgasme est en train de venir. Ouiiii, ouiiii, mmmmh. Je jouis à nouveau et encore plus fort que tout à l’heure. Il me donne encore quelques coups de boutoir puis s’arrête. Il se retire de moi, je m’allonge de tout mon long puis je me retourne et me mets sur le dos.

Yann est toujours là à genoux, il a la queue toujours bien tendue. Je lui dis alors : "Lève-toi, je vais te faire venir dans ma bouche". Il se lève, je m’agenouille devant lui, je lui enlève sa capote et je le branle tout de suite. Un rapide coup de langue sur le gland et je prends sa belle queue dans ma bouche.

J’y vais fort d’entrée pour le rendre dingue. Il pose ses mains dans mes cheveux. Je le suce fort et en profondeur, je le branle et lui caresse les couilles. Je le suce encore et plus fort, je lèche un peu puis le resuce, il va venir bientôt. Et d’un seul coup, je sens ses mains se crisper dans mes cheveux. Et il balance son sperme dans ma bouche à grandes giclées… Elles se répandent dans ma bouche et dans ma gorge. J’avale avec délectation. Il gémit un peu, puis finit par s’immobiliser dans ma bouche.

C’était trop bon, merci, Cécile…

Il me soulève, me tire vers lui, puis il m’attire dans le sable, s’approche dans l’eau, et une fois qu’il y a un peu de fond, il se jette à l’eau en m’entraînant avec lui. On se baigne. On passe la journée ainsi, entre baignades et bronzette. Nous allons même recoucher ensemble avant de partir. Il me ramène devant chez moi. On se dit au revoir en s’embrassant tendrement sur la bouche. Je le remercie pour la super journée et il en fait autant. Je lui dis une dernière chose:

Au fait, je pars une petite semaine dans le nord dans une semaine à peu près, Amandine est par là-bas non ?!? Donne-lui mon numéro et dis-lui qu’elle m’appelle si elle veut profiter de mon passage pour qu’on se voie.

Je fais ça dès que je rentre, me promet-il en me faisant un clin d’il coquin…

Related posts

Ce jour où tout a changé – Chapitre 2

historiesexe

Sexslave pour soirée VIP – Chapitre 1

historiesexe

Aline câline – Chapitre 3

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .