Histoire de sexe fétiche Histoires porno

possession – Chapitre 3




De ma hauteur, jai une vue imprenable, je vois le gland peser doucement sur la corolle bistre qui palpite doucement. Pendant que ma chérie avale docilement le gode, salivant abondement dessus à chaque aller et retour, le gland continue son intrusion en force et finit par disparaitre, comme avalé par le petit illet. Lors de cette intrusion ma chérie a poussé un petit cri de douleur vite étouffé par la réintroduction en force du gode dans sa bouche gourmande.

Une fois le gland passé, le reste de la bite senfonce doucement mais inexorablement dans le petit cul dilaté, Sophie gémit à travers son bâillon de latex et ses yeux sont écarquillés par le plaisir et la douleur mélangée.

Maintenant que la bite est plongée au fond du petit cul, François saisit les hanches à pleines mains et en se penchant, murmure à loreille de ma chérie,

— maintenant je vais te défoncer le cul petite salope !!!

— Noooooonnn pas ça ! gémit ma chérie entre deux succions

— Tais toi et suces et surtout cambre bien ton cul

Pendant de longues minutes, on entend plus que le bruit de succion et le claquement du bas ventre sur les fesses offertes, et de temps à autres le claquement sec dune main sur les fesses offertes.

Petit à petit la pression monte je sens que mon corps se crispe sous leffet de la jouissance proche, alors François se retire dun coup sec, Sophie gémit de dépit, mes mains retire le gode de la bouche vorace et François présente ma bite luisante devant la bouche à peine libérée.

— Maintenant tu vas me sucer

— Ah non ! tu sors de mes fesses, pas quest glummpfffff

La belle na pas pu terminer sa phrase, profitant quelle ouvrait la bouche pour dire son mécontentement, mes mains ont saisi sa tête et dune poussée la bite gonflée de plaisir sest engouffrée au fond de la gorge et entame aussitôt un va et vient rapide et puissant

— Voilà cest bien pompe moi à fond, tu vois que ton cul a bon gout, maintenant tu vas lécher toute la longueur, et aussi les couilles, allez sois une bonne pute !!

A ces mots je sursaute, jamais Sophie ne va se laisser traiter comme cela, là je pense que François va trop loin et que tout ceci va se finir tragiquement.

Et là !!! stupeur !!! Je vois ma Sophie pomper ma grosse bite, lécher la hampe, glisser jusquaux couilles les faisant rouler dans sa bouche, mais surtout cest son regard qui me sidère. Je vois la soumission la plus totale et plus ma bite senfonce loin dans la bouche offerte, plus je suis surpris par le regard implorant.

A ce moment et par lintermédiaire de ma bouche François sexclame :

— Ouiiiii ça cest une bonne suceuse, jadore quune petite salope me suce après que je lai bien enculée, vas-y continue, pompe moi bien

Puis il se retire légèrement et dit :

— Ouvre bien la bouche et sors la langue, je vais tout tenvoyer dans la bouche

De nouveau je suis ébahi par la réaction de ma douce, je vois son visage sépanouir, son regard luisant de lubricité me donne des frissons et jattends avec impatience la suite, je ne vais pas être déçu !!!

— Ouiiiii, envois moi tout ton jus mon chéri, dit-elle en ouvrant largement sa belle bouche et en sortant sa langue

La bite gonfle encore et encore et soudain cest lexplosion, un premier jet atterrit directement sur le visage extasiée de ma belle puis un deuxième sécrase sur la langue et je vois le liquide crémeux sécouler dans la cavité buccale, un troisième va sécraser dans les cheveux et sur le front quant au quatrième je ne le vois pas car ma belle à baisser sa tête et engouler la bite triomphante.

Maintenant la bouche entame de rapides mouvements de manière à ne rien laisser perdre du précieux nectar.

Pendant ce temps ma main droite sous limpulsion de François a saisi le gode abandonné et le plonge dans la chatte délaissée depuis quelques temps.

Ma douce ouvre grand les yeux tout en continuant de sucer ma bite.

François sadressant à moi par télépathie :

— Je tavais dit que cétait une salope, tu vois que javais raison et tu verras que tu vas encore être plus surpris.

— Jamais jaurais cru ça

Et de reprendre les mouvements du gode dans la chatte trempée.

Ma chérie recrache la bite, de fins filets de sperme et de salive mélangés coulent de ses lèvres et glisse jusqu à sa gorge :

— Continue !! gode-moi bien, je vais te sucer encore et tu vas pouvoir prendre ma chatte et me baiser à fond.

Et aussitôt elle re pompe le dard avec délectation.

Ce traitement de choc porte très vite ses fruits, ma queue qui commençait à ramollir se dresse de nouveau fièrement, je nen reviens pas car cela ne métait pas arrivé depuis longtemps.

Il faut dire que ma chérie sy prend vraiment très bien et que laction de ses lèvres réveillerait un mort !! Ses lèvres entourent le gland turgescent, sa langue senroule autour puis le délaisse et donne de petits coups sur le frein, pendant ce temps les mains de ma douce ne restent pas inactives, la droite sest posée sur sa chatte et commence une douce caresse sur le même tempo que sa bouche.

Sa main gauche est posée sur ses fesses quelle caresse doucement pour enfin simmiscer entre les deux globes et dun doigt elle entreprend de se titiller le petit illet et tout ceci en gardant son regard fixé sur François (croyant toujours que cest moi)

— Regarde (me dit en pensée François), tu vois que cest une vraie chatte en chaleur !! Quel dommage que je ne sois plus en vie, car on laurait pris tous les deux, elle ne demande que ça !!!

— Je dois avouer que ça maurait bien plu répondis je

Alors je me suis dit quil allait falloir mettre les bouchées doubles pour ne pas décevoir ma gourmande, je me retire dentre ses lèvres en feu et lui ordonne de se mettre en levrette, elle obéit aussitôt et cale sa tête sur un oreiller, remonte son petit cul au maximum.

Quelle est bandante !!!!

François par ma bouche :

— Cambre toi encore plus (elle obéit), pose tes mains sur tes fesses et écarte les, à fond !!

Fasciné, je la vois obéir aux ordres, aidée en cela par une bonne claque sur la fesse droite et la vue dévoilée est somptueuse, le petit trou malgré la récente sodomie sest bien refermé et palpite doucement, en dessous la fente apparait et lon voit lexcitation de la propriétaire à la rosée qui mouille les grandes lèvres.

Je regarde la caméra et je suis rassuré, elle enregistre tout depuis le début, ça va faire une vidéo denfer !!

Ma douce garde toujours la position, le visage enfoui dans loreiller, la croupe cambrée à son maximum, et les fesses fermement maintenus écartées dans lattente du mâle.

Cest tellement excitant que je manque de jouir, surtout quà ce moment, de loreiller me parvient une petite voix :

— Prends moi je ten prie baise moi à fond, je veux ta grosse queue dans ma chatte sil te plait ne me laisse pas comme ça !!!!

Je présente ma queue palpitante devant cette petite chatte offerte et dun seul coup je lenfonce jusquà ce que mon ventre claque sur ce petit cul rebondi

— Oummmpfff ouiiii, encore baise-moi comme une pute

— Tiens salope !! prends ça

Je la tiens par les hanches et je la baise, oui je la baise sauvagement, je ne lui fais pas lamour cest de la baise sauvage, hard et elle aime ça !!

Pendant plusieurs minutes, on entend que les gémissements de ma belle et les bruits de succion et les flocs flocs tant elle est inondée.

Je lui ordonne de repositionner ses mains sur ses fesses sublimes, de nouveau elle obéit, alors je ralentis le rythme de la pénétration et mon pouce gauche se pose sur le petit illet puis redescend shumidifier sur la chatte baveuse et revient ensuite titiller le trou fripé.

Comme je sens une résistance, japproche ma main de son visage et lui ordonne :

— Lèche mes doigts et mets beaucoup de salive, parce que je vais te les rentrer dans le cul

— Ouhouiii sluuuurrrpppp

Et elle suce mes doigts, déposant une importante quantité de salive ;

Quand je juge quelle a bien sucée, je retire ma main, appuis sur sa tête pour quelle senfonce bien dans loreiller et je positionne un doigt sur le petit anneau, je fais pénétrer doucement ce doigt et un deuxième vient le rejoindre.

Pendant ce temps je continue doucement à pistonner sa chatte et je sens sa mouille couler sur ses cuisses.

Quand le deuxième doigt est bien au chaud, je les fais tourner doucement pour dilater tranquillement son petit cul et après quelques instants, un troisième doigt se joint à eux.

Ma petite pute adorée à lair dapprécier le traitement, ses gémissements, même étouffés par loreiller sont de plus en plus fort, et soudain je la vois prendre le gode et se mettre à lavaler comme une morte de faim !

— Wouhhhaaa cest super bon !!! tu es prise par tous les trous !! tu aimes ??!!

— Hhhuuuumpffff ouuuu ouiiii jadoreeeee

— Imagine que lon soit trois mecs à te prendre en même temps !!! tu aimerais ???

— Hommmpppfff oh ouiiiiii sluuuurrrrppp

— Je le savais que taimerais te faire prendre par plusieurs mecs ensemble, tu serais notre pute

— Ouiiiiiiiii vas y défonce moi

Je ne me fais pas prier, je sors de sa chatte, je place mon gland devant son petit illet et je pousse fortement, il y a une brève résistance puis brutalement ma bite est comme aspirée et senfonce tout au fond de létroit conduit, accompagné par un hurlement de douleur et de plaisir mélangé.

Cest vrai que je ny suis pas allé doucement et maintenant je défonce ce petit cul offert, jalterne entre sa chatte et son cul, elle est tellement excitée que je ne sais plus bientôt dans quel orifice je suis.

Je la pistonne pendant de longues minutes, je suis en sueur, mes tempes bourdonnent, ma chérie, elle, hurle sa jouissance (on va être grillés envers les voisins), finalement après lavoir enculée une dernière fois je lagrippe par les cheveux, la force à se retourner, puis loblige à prendre ma bite dans sa bouche pour jouir au fond de sa gorge.

Elle me suce avec ardeur et avale jusquà la dernière goutte puis épuisés trous les deux nous nous écroulons dans le lit

Juste avant de mendormir, jai juste le temps de recevoir un message mental de François :

— Tu vois, je te lavais bien dit, ta femme est une authentique salope

Puis je mendors !!!

Related posts

Vertueuse maman – Chapitre 3

historiesexe

Le plateau de café – Chapitre 6

historiesexe

Alain, ancien professeur – Chapitre 7

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .