Histoires érotiques Histoires érotiques au travail

Histoire, fantasmes et jeux sexes – Chapitre 2




Chapitre 2

Elle memmène dehors et commence à madresser la parole :

« – Je voulais te parler en privé, me dit-elle, on est dans la même classe depuis maintenant quasiment 1 an, et je tapprécie, tu es un mec sympa, agréable, mais jai limpression que quand tu me regarde, quelque chose te gène, comme si je te dégoutais

— Non pour moi tu es une fille normal, après on ne se connait pas, on ne se parle quasiment jamais, je ne sais pas trop quoi répondre

— Et bien je nen sais rien, mais avec toutes les rumeurs qui tourne je pensais que cétait à cause de ça que tu me regardais bizarrement, que pour toi jétais comme une pute, quelquun à qui il ne faut pas parler »

Trouvant que la discussion prenait une drôle de tournure, je commence à essayer de rattraper le coup et jessaie de la rassurer.

« – A mais non pas du tout Ou du moins ce nest pas ce que tu penses Cest vrai quavec toutes les rumeurs on peut se faire quelque idées, mais je pars toujours du principe que lon ne doit pas avoir de préjugé sur les gens tant que lon ne les connait pas Et si je te donne limpression de croire en ces rumeurs, et que daprès toi je te regarde bizarrement, sache que je men excuse et que ce nest pas mon intention »

Elle prend un air rassurée, mais je vois bien quelle est gênée de mavoir accusé.

« – Je suis désolée, javais toujours limpression que quand tu me regardais, une mauvaise image de moi ten ressortait Tu es un mec franchement sympa, et je suis sûr que lon sera amené à mieux se connaitre, jai dailleurs envie que lon se connaisse mieux

— Et bien on repart sur une nouvelle image de chacun, on efface tous les préjugé ! »

Ayant perdu la frayeur que javais au début de la discussion, je ne peux mempêcher de mater la forme de ses seins, qui ne sont pas totalement cachés par le peignoir, et plus ça va plus le peignoir souvre et me laisse entrevoir ses magnifiques formes.

Ne me laissant pas continuer à admirer ses formes, elle me prend par la main et mamène pour retourner avec les autres, en prenant au passage un petit verre. On passe donc par la cuisine et je lui sers, comme à moi, un verre avant daller rejoindre les autres. Elle en profite et prend lune des autres bouteilles qui était sur la table afin de lamener avec elle. Nous nous posons ensuite dans la salle de bain encore dans le noir, et commençons à boire avec les autres. Au bout de 10 minutes à parler, gueuler, senvoyer de leau, et picoler, un mouvement deuphorie général amène tout le monde à retourner dans la piscine. Willi, pour rigoler, samuse alors à enlever le soutien-gorge des demoiselles, celles-ci même qui sempressent daller dans leau pour que nous ne puissions pas les voir. Alors quelles se mettent contre un bord, Kev et moi rentrons dans leau et les tirons vers le fond. Elles se débattent afin de ne pas nous permettre de les voir. Alex tente alors de remonter mais Kev len empêche. Clara se colle alors contre moi, seul solution quelle avait trouvée pour quon ne la voit pas. Ne pouvant rien faire puisque Clara mentourait, je remonte à la surface suivi par les autres.

Alex et Marion se collent lune à lautre pour faire pareille et toutes les trois commencent à gueuler pour que Willi leur rende leur maillot. Malgré une situation très agréable Je sentais sa poitrine collée contre moi, et ses tétons durs qui me pressaient Je demande à Willi de leur rendre leur maillot. Après avoir fait chier encore un peu le monde, celui-ci gêne les maillots aux filles. Je rattrape celui de Clara qui se détache et se retourne. Durant le lapse de temps où elle se détacha je pu admirer sa poitrine, ronde et agréable. Après que les trois demoiselles eussent remis leur maillot, tout le monde décida de rentrer.

La musique battait plein pot, les filles dansaient sur de la musique devant Léo qui servait des shuter, pendant que japprenais quelque pas de dance à Kev. Ha un moment Marion se mis à courir partout en rigolant comme une folle. Léo la rattrapa la posa sur le canapé. Pendant ce temps, Willi tentait dembrasser Clara qui lenvoyait chier, et Kev buvait avec Alex. Pour ma part je suis mort

Jai la tête qui tourne je décide daller me poser dans une des chambres la haut. Aillant finalement la flemme de choisir quelle chambre jallais occuper, je maffale sur le canapé avant de fermer les yeux.

Je me réveille et regarde lheure. 2h du mat. Ma tête ne tourne plus.

Je me lève et retourne en bas. La musique tourne encore, alors que Kev, Léo et Alex boivent et dansent. Japprends par Léo que Marion et Willi sont repartis se baigner et que Clara est montée dormir un peu. Je prends le verre que Kev me tend, le bois cul sec et va voir les deux dans la piscine. Willi a enfin réussi à chopper quelquun. Marion et lui se roulent dans lherbe en sembrassant

Vu que jai toujours mon maillot, je plonge et remonte histoire de me réveiller un peu. Je retourne voir Kev, Léo et Alex qui font un concours de celui qui arrivera à faire le plus de pompe cest du grand nimporte quoi, mais ça me fait rire.

Je prends un autre verre, fait quelque pompe, et monte histoire de voir si tout allait bien avec Clara. Je cherche dans les premières chambres, mais ne la trouve pas. Javance et regarde dans lembaillure de la porte dune des autres chambres. Au départ je ne vois rien, mais alors que je mapprête à repartir je vois une forme bouger sur le lit. Je regarde plus attentivement, et vois Clara. Alors que jallais rentrer, je remarque quelle na plus son haut et que lune de ses mains est discrètement rentrée dans sa culotte.

Je vais peut-être passer pour un pervers en vous disant ça, mais je suis resté là, à la regarder. Son corps se courbait sous les vagues de plaisir quelle se procurait. Elle gémissait de temps en temps sous le coup du plaisir, et je nen manquais pas une miette. Je nosais pas rentrer, la voir nue me laissait sur place tellement la vue de cette fille était magnifique. Le rythme saccéléra, sa deuxième main descendit et elle finit par pousser un petit cri final Jétais tout excité …

Alors que je reviens à moi de ce moment magique, je constate que Clara fait de même. Pris de panique, et ne sachant pas quoi faire je pars vite fait.

En bas tout est calme, Kev, Léo, et Alex dorme sur le canapé, et je ne vois pas Marion et Willi, ils doivent sans doute être ensemble dans une chambre. Je suis crevé alors je mallonge sur le canapé à côté des autre.

Related posts

Vanessa, elle existe, je l'ai rencontrée. – Chapitre 4

historiesexe

Mon salaud de gendre me révèle à moi-même – Chapitre 4

historiesexe

L'Italien et le Français – Chapitre 2

historiesexe

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte .